Deux tendances prospectives selon XTC : Living food et Food building.

Le 30 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Outre les grandes tendances déclinant le plaisir, la santé, la forme, la praticité ou l'éthique, Xavier Terlet met l’accent sur deux signaux de changement sans doute appelés à prospérer : le vivant ou Living food ainsi que les constructions alimentaires ou Food building.

 

Xavier Terlet met l’accent sur l'arrivée du "vivant" dans l'assiette des consommateurs. 

Les consommateurs éprouvent une fascination pour le frais.

 

Le président de XTC World Innovation précise que cette tendance devrait s'accentuer, ajoutant que "plus frais que frais, c'est vivant…".

 

Alors que le consommateur était autrefois rassuré par les technologies de conservation qui figeaient l’aliment (type procédé UHT), il se tourne aujourd’hui vers des produits pour lesquels la logique de la vie est respectée, voire des produits "vivants". Les Français en font déjà l'expérience au travers des graines germées, des ingrédients actifs tels que ferments lactiques, des produits issus de la pollinisation ou des poissons/crustacés que l’on pèche directement dans un vivier avant de les consommer… Autant de nouvelles façons de consommer qui nourrissent l’imaginaire du consommateur. 

 

Yoplait s’est déjà positionné sur la tendance avec "Vivant !", un yaourt aux extraits de thé vert, riche en vitamine B et protéines.

 

vivant yoplaitC’est ici au travers d’un format généreux - 170 grammes pour plus de plaisir - que Yoplait avance sur le terrain de la santé. Ce yaourt renferme une pléiade d’ingrédients (*) à connotation santé : du thé vert, des super fruits, des vitamines… Le packaging aux couleurs fraîches est épuré et laisse une large place au nom du produit. Typologie manuscrite, point d’exclamation et orientation de l’écriture viennent renforcer davantage la symbolique du vivant.

 

(*) Ingrédients : Low Fat Milk (Grade A, Low Fat, Pasteurised, Cultured), White Sugar, Modified Starches (Modified), Skim Milk (Fat Free), Green Tea Extract (Extract, Green), Pomegranate Juice Concentrate (Concentrate), Tricalcium Orthophosphate, Kosher Gelatine (Kosher), Natural Flavouring Substance (Natural), Citric Acid (Food Acids), Pectins, Carmine (Food Colours), Niacinamide, Thiamine Mononitrate, Riboflavin, Retinyl Acetate, Cholecalciferol.


Vivant ! Une double approche

 

Le nom du produit suggère le côté "vivant" du yaourt, qui renferme des ferments.

En parallèle la communication évoque également une promesse santé au sens large : se sentir vivant, qui signifie être en forme, exempt de tous maux… Dans un contexte où il devient difficile de communiquer (sans alléguer…), Yoplait travaille la suggestion. Plutôt que de cibler une problématique santé particulière, la marque de produits laitiers choisit une communication ciblant davantage le bien-être et le plaisir que les maux quotidiens. Le besoin de comprendre immédiatement le bénéfice du produit apparaissant au premier rang des exigences des consommateurs, ici, le message est clair…

 

Food building : constructions alimentaires

Autre tendance en devenir, le food building. "Demain, bien au-delà du fait-maison, on ira jusqu'à créer la nourriture en s'inspirant de la nature..." précise Xavier Terlet.

Le consommateur est en quête de réassurance. Il a besoin de comprendre ce qu’il mange, de contrôler à la fois les ingrédients et le prix de ce qu’il consomme.

ThisLa cuisine "note à note" d’Hervé This illustre ce phénomène. Il s’agit d’une cuisine élaborée à partir de composés purs offrant au  cuisinier la liberté de construire note à note les saveurs, odeurs, couleurs et consistances d'un plat.

 

Le projet "Wikicells" présentée à l’occasion du SIAL 

 

WikicellsDéveloppés par David Edwards, le créateur du Whif - inhalateur de chocolat ou de café -, les Wikicells sont des emballages comestibles conçus à partir de produits naturels (chitosane ou alginates). Exit l’emballage plastique. Fromages, yaourts, soupes ou sodas seront donc emballés dans une coque naturelle et comestible. A l’instar de la pomme qui a une peau, l’emballage protecteur pourra être mangé. Il s’agit en effet de créer le contenu et le contenant à sa guise et de manger l’ensemble.

Les Français en feront l'expérience à partir de mars 2013... 

Les emballages représentent 65% de nos déchets ménagers. L'objectif de zéro déchet d'emballage semblant difficile à atteindre, voici peut être une voie d’amélioration pour demain…

A lire également

Changement d'appellation : lorsque les substituts de produits laitiers doivent revoir leur stratégie marketing.

Le 21/08/2017

Avec l’essor du flexitarisme, de nouveaux substituts font leur apparition quotidiennement dans les linéaires. Si jusqu'ici les produits animaux et leurs succédanés se partageaient les appellations, les choses vont changer… En effet, suite à l'action d'une association, la Cour de justice de l’UE a tranché : tout lait doit être d’origine animale.

Des boissons énergisantes nouvelle génération.

Le 13/07/2017

La santé mentale devient une réelle préoccupation pour les consommateurs et constitue un terreau fertile pour l'innovation en nutrition-santé. Une opportunité que certaines boissons rafraichissantes ont saisi en se positionnant sur l'effet coup de boost au naturel : la dose d'énergie pour donner le meilleur de soi-même tout au long de la journée…

FeedItBag ou la seconde vie "green" du sac de course

Le 13/07/2017

Une opération de la chaîne de supermarchés allemande Edeka propose des sacs de course à double usage permettant de faire pousser des légumes. Le sac plastique reste néanmoins, dans l’imaginaire collectif, le premier symbole de pollution... L’usage émotionnel associé au FeedItBag réussira t’il à contourner cette forte représentation ?

[...]