Aides auditives : un marché en croissance et de nouveaux acteurs

Le 26 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La France compte plus de 6 millions de malentendants, dont beaucoup de seniors. Un nombre croissant s’équipe d’audioprothèses ou assistants d’écoute. De nouveaux distributeurs se positionnent sur ce marché porteur et rentable, et cherchent à rajeunir leur image et segmenter leur offre.

Audioprothèse ou assistant d’écoute ?

Le marché des aides auditives (en contour d'oreille ou en "intra") est segmenté, en France, en 2 catégories de produits :

  • les appareils auditifs ou audioprothèses : vendus sur prescription médicale, en sur-mesure, avec intervention d’un audioprothésiste qui réalise le choix de la prothèse, la prise d’empreinte du canal auditif,  les réglages spécifiques, l’éducation prothéique…  Prix moyen : 1700€ par oreille.  Les principaux fabricants de ces prothèses auditives sont Siemens, Phonak, Starkey…
  • les assistants d’écoute : produits pré-réglés vendus prêts à l’emploi, sans prescription médicale ni intervention d’audioprothésiste, et adaptés en général à des déficiences auditives légères. Exemples de produits : Octave de Sonalto (300€), Teo First de Tinteo (200€), AudioBox

Les réseaux de distribution de ces 2 catégories sont bien différents :

  • pour les audioprothèses : principalement les audioprothésistes indépendants ou en réseaux spécialisés (les 2 leaders en France sont Audika et Amplifon), les centres mutualistes, ainsi que certaines pharmacies et opticiens (qui recrutent pour cela des audioprothésistes)  
  • pour les assistants d’écoute : les circuits de distribution sont beaucoup plus large, incluant la vente en ligne, les pharmaciens, les opticiens, les distributeurs de matériel médical…

 

Quelques tendances du marché des aides auditives

La France compte plus de 6 millions de personnes malentendantes, dont moins de 20% seraient appareillées. Ce taux d'équipement est faible par rapport à d'autres pays comme l'Allemagne (30%) ou le Danemark (plus de 50%), donc montre un potentiel de développement (source : AFP - SNORL, syndicat des médecins ORL).

Sur le marché français, les principaux freins à l'achat sont le prix et les réticences psychologiques. L'appareil auditif est encore souvent associé à la sénilité ou une forme de handicap. Pour y faire face, les fabricants ont développé des produits plus discrets et confortables, et les distributeurs cherchent à donner une image plus positive et plus jeune de ces produits.

Du fait de ces évolutions et du vieillissement de la population, le marché des prothèses auditives a cru entre 2000 et 2010 de 7% par an en volume en moyenne. Les perspectives sont de +9% par an en volume sur la période 2012-2015 (source Xerfi).

Par ailleurs, de plus en plus de jeunes souffrent de déficience auditive, souvent du fait de musique écoutée trop forte en concert ou sur lecteur MP3, et des spécialistes estiment que les déficiences auditives vont apparaitre en masse dès l'âge de 50 ans. Ceci incite les distributeurs à se préparer à cette nouvelle clientèle, en cherchant à rajeunir leur image et adapter leur offre.

Pour toucher un public plus large, les fabricants et distributeurs lancent des audioprothèses moins chères (ex. produit Ouizen First Nova2 mini vendu 590€ hors options par Optical Center et basé sur une technologie Siemens, cf. présentation Ouizen First Nova2 mini sur SeniorActu).

En parallèle, les nouveaux assistants d'écoute sont de plus en plus discrets et performants, et visent une cible large souffrant de déficiences légères.

 

Evolutions des circuits de distribution

En termes de distribution, de nouveaux acteurs se positionnent sur ce marché porteur et rentable. Les réseaux d'opticiens ouvrent des boutiques spécifiques ou des corners dans leurs points de vente (ex. Audio2000 lié à Optic2000, Acuitis du réseau Grand Optical, ou  encore Alain Afflelou Acousticien qui cible 20% du marché en 5 ans). Des magasins E.Leclerc se lancent également. Et les pharmaciens et magasins de matériel médical sont de plus en plus actifs (Sonalto annonce ainsi 3000 points de vente en France).

Le marché de la distribution d'aides auditives évolue du fait de l'arrivée de la concurrence de nouveaux acteurs, mais aussi de celle de la vente en ligne (pour les assistants d'écoute), et du contexte de crise économique, qui rend plus difficile la vente de prothèses coûteuses. Et leurs marges diminuent, sous la pression des coûts marketing et de rénovation de magasins (pour rajeunir leur image et "briser le tabou de la malaudition"), et des frais de personnel, dans un contexte de pénurie d'audioprothésistes.

Ces éléments vont pousser les distributeurs à revoir leur approche du marché, en particulier en affinant la segmentation des clients seniors et en adaptant leur offre pour mieux se différencier, rajeunir leur image...(source Xerfi).

Ce peut être l'opportunité, pour des entreprises qui développent des produits TIC pour seniors, de leur proposer des partenariats commerciaux. Cf. article sur les opportunités de partenariats commerciaux avec les distributeurs d'aides auditives.

 

Photo : © JPC-PROD - Fotolia.com

A lire également

Appel à projets Silver Economy issu de la commission Lauvergeon (date limite : 15 mai 2014)

Le 31/03/2014

La commission Innovation présidée par Anne Lauvergeon a rendu son rapport le 11 octobre dernier et retenu la Silver Economy parmi les 7 ambitions pour une France Innovante en 2030. Une mise en oeuvre concrète et rapide serait programmée avec la sortie d'un appel à projet début décembre 2013, ouvert jusqu'à mi-mai 2014.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.

Silver Economie : lancement du fonds d'investissement dans les PME "SISA"

Le 20/03/2014

Innovation Capital, société d’investissement filiale de la Caisse des Dépôts a annoncé mardi 25 février dernier le lancement du Fonds sectoriel de la filière de la Silver Economie, le fonds SISA, promis par Michèle Delaunay en décembre lors de la signature du Contrat de filière.