Les nominés aux Palmes françaises 2013 du Leaders Club.

Le 18 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
A l’occasion du Rendez-vous annuel du Leaders Club « Premières Visions 2013 » qui s’est tenu à Paris le 16 octobre, le président Robert Petit a révélé, en avant-première, les 8 nominés aux Palmes de la Restauration 2013.

La Palme d'or 2013 sera dévoilée le dimanche 27 janvier prochain au Château de Sans Souci à Lyon, dans le cadre du salon Sirha (du 26 au 30 janvier 2013).

 

 

 

 

 

 

Les nominés 2013 :

1. CLASICO ARGENTINO 

Paris IIIème et XIème
www.clasico-argentino.com

 

palmes2

Restaurant d'empanadas et helados typiques d’Argentine.

Décor sobre et épuré aux couleurs de l’Argentine.

 

Créateur : Enrique Zanoni

2. DE CLERCQ, LES ROIS DE LA FRITE

Paris IIème et Vème


Lesroisdelafrite

 palmes3

« Baraque à frites » authentique belge.

Frites fraîches, épluchées à la main, cuites à l’ancienne (trempées deux fois dans la graisse de bœuf) et servies dans un cornet en papier. Cornet de à 2,50 €

 Créateur : Thibaud De Clercq



3.  KER SOAZIG

Rennes (35)

www.kersoazig.fr

 palmes4

Crêperie 100 % bio, fortes références au terroir breton : galettes au blé noir et spécialités bretonnes jouant avec la saisonnalité et la provenance locale. Outre la nourriture,  le mobilier, les serviettes ou le produit vaisselle sont biologiques. 3 valeurs : 100% bio, 100% vrai, 100% engagé.

Créateur : Philippe Le Duff



4.  KUSHIKATSU BON

Paris XIème

 palmes5

 

Comptoir japonais, finger-food haut de gamme version Osaka.

Brochettes de viande, de poisson, de légumes, passées dans la farine, l’œuf et la chapelure puis plongées dans l’huile chaude.

Créateur : Osuke Wakasa



5.  LE CAMION QUI FUME

Paris

www.lecamionquifume.com

 palmes6

Food-truck de burgers : concept de street-food mixant culture américaine et française. Recettes traditionnelles s’appuyant sur le savoir faire américain, ingrédients haut de gamme, communication via les réseaux sociaux.

Créateurs : Kristin Frédérick et Frédéric Feldière



6.  LE CARRE PETANQUE BY OBUT

St Bonnet-Le-Château (42)

www.obut.com

 palmes7

 

Nouveau complexe dans l’univers de la pétanque : restaurant, terrains de pétanque, musée, boutique et salle de séminaire.

Créateur : Pierre Souvignet



7.  LE CENTRE BY GEORGES

Lyon IIème (69)

www.georgesblanc.com

palmes8 

Concept de steak house by Georges Blanc. Ouverture prévu le 5 novembre. 100 à 120 couverts axée sur la viande : black angus, bœuf de Bavière, wagyu, charolais, etc… accompagnée d’un choix d’une dizaine de garnitures et une dizaine de sauces bien typées.

Créateur : Georges Blanc

8. LE TROLLEY DES LUMIERES

Lyon (69)

www.trolleydeslumieres.com

 palmes9

Resto-autocar, une nouvelle façon de diner : « le bateau mouche des Food trucks ». Autocar au cadre authentique et raffiné proposant les saveurs du Lyon d'autrefois.

Créateurs : Elisabeth Gardien et Romain Garnier

A lire également

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?

Restauration collective : les derniers chiffres clés 2016 et les tendances à venir

Le 09/05/2017

La restauration collective représente 23.8 % de la RHD, avec 20 milliards d'euros de CA. Population scolaire en augmentation, vieillissement de la population, durées de séjour diminuées, dynamique du trafic aérien, mais aussi évolution des habitudes de consommation offrent de nouvelles perspectives à la restauration collective.

Chiche! L'apéro, un nouvel usage pour les légumineuses

Le 05/05/2017

Des légumineuses à l’apéro : la marque Chiche! offre une nouvelle place aux légumineuses. Souvent positionnées sur l’axe santé, les légumineuses ne sont pas synonyme de plaisir. Et pourtant, une start-up incubée par l’Isara de Lyon, mise sur un instant de consommation inattendu et un marketing plutôt fun pour ces légumes secs.