Revue de presse Véhicules & Mobilité du 15 octobre 2012

Le 15 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
revue de presse © svort - Fotolia.com

L'Autorité de la concurrence appelle à une libéralisation progressive de la réparation auto

Le 8 octobre dernier, l’Autorité de la concurrence a publié son avis concernant la libéralisation de la réparation automobile. L’organisme s’est ainsi prononcé pour une libéralisation graduelle du marché de l’après-vente automobile. Via cet avis, l’Autorité de la concurrence souhaite mettre fin aux pratiques des constructeurs automobile qu’elle juge anticoncurrentielles. Si les pouvoirs publics allaient dans le sens de cette recommandation, le monopole accordé par la loi française sur les pièces visibles aux constructeurs pourrait être remis en cause.  Les Echos, le 08/10/12

Un système de scooters en libre service à San Francisco

Un réseau de 60 scooters électriques en libre-service vient d’être déployé à San Francisco. L’utilisation est gérée via le smartphone qui vient se brancher directement sur le scooter et l’application dédiée au service. La tarification annoncée est de 5$ de l’heure et de 10$ la journée. Lièvreoutortue, le 08/10/12

L'hybride va ressusciter le moteur rotatif

Après avoir été retiré du marché à cause d’une consommation de carburant trop importante, certains acteurs (Mazda notamment) annoncent le retour de ce type de motorisation. Utilisé en prolongateur d’autonomie de véhicules électriques, ce moteur a en effet l’avantage de ne pas vibrer tout en étant compact et léger. Ce rôle de prolongateur permet également de le faire fonctionner à un régime constant et choisi, permettant une faible consommation. Mazda et Audi ont d’ores et déjà des projets incluant ce type de systèmes. Autoaddict, le 09/10/12

La PME qui met du chanvre dans l'auto

La société AFT plasturgie, proche de Dijon, va produire en grande série des planches de bord en chanvre composite pour le compte d’un grand constructeur. L’utilisation de ce matériau pour des pièces de sécurité constitue un première dans l’automobile et comprend la maitrise d’un procédé thermomécanique de microfibrilation innovant qui n’a pas été divulgué. La PME va investir 7 millions dans la construction d’une nouvelle usine et y emploiera 30 personnes. L’Usine Nouvelle, le 11/10/12

Les constructeurs asiatiques préparent le futur du véhicule électrique

Les principaux gouvernements scandinaves (Norvège, Suède, Islande, Danemark) viennent de signer un protocole d’accord avec des constructeurs asiatiques (Toyota, Nissan, Honda, Hyundai) dans le but de favoriser la mise en circulation de véhicules hydrogène à l’horizon 2015. La mise en place d’infrastructures de recharge est également incluse dans cet accord. Le blog auto, le 11/10/12

Mobilité durable : les trois premiers investissements communs de la SNCF, Orange et Total dévoilés

Le fond ecomobilité Venture vient d’annoncer des prises de participation dans les projets Zilok Auto (location de voitures entre particuliers), Ez Wheel (roue avec moteur électrique intégré), Move about (autopartage de véhicules décarbonnés). Le fond, qui regroupe la SNCF, Total et Orange, et qui a vu récemment le désengagement de PSA, est doté de 25 millions d’euros et a pour objectif de prendre des participations minoritaires dans des start-ups européennes en lien avec les services de transport, les TIC et la mobilité, les véhicules connectés et les infrastructures de transport  dites « intelligentes ». C’est aussi un bon moyen pour les 3 entreprises françaises à l'initiative du fond de rester en veille sur le secteur de l’écomobilité en pleine effervescence. La Tribune, le 10/10/12

Voiture connectée, quel modèle économique ?

Le dernier salon de l’automobile de Paris a été l’occasion de faire le point sur les derniers systèmes de voitures connectées et les modèles économiques adjacents. Dans cette approche le rôle du smartphone apparait prépondérant et son degré d’intégration semble conditionner le modèle économique. Chez Ford par exemple, voiture connectée et smartphone son indissociables. Le contenu de ce dernier se retrouve sur la tablette du constructeur qui elle est basée sur un modèle de gratuité. A l’opposé, l’approche de Renault. Même si sa R-Link est compatible avec le smartphone, elle inclut un système de communication « edge » qui lui est propre et nécessite de s’acquitter d’un abonnement pour accéder à des services du véhicule connecté. L’Usine Nouvelle, le 12/10/12


A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/12/16

Le 06/12/2016

Transports publics ; Open Data ; PSA ; IHM ; Recharge électrique ; Véhicules Hors d'Usage ; Allemagne ; Méga camions ; Bretagne

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?