Mondial 2012 : Stratégies de présentation des nouveaux modèles

Le 16 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Suite au mondial de l'Automobile de Paris, nous vous proposons une série d'articles qui reprennent les principales tendances repérées. Focus aujourd’hui sur les nouveaux modèles et décryptage des stratégies de présentation. Un document pdf reprenant l'ensemble des tendances du Mondial 2012 est également disponible en fin de document.

Le choix de certains constructeurs de ne présenter que les nouveautés

Fait nouveau en comparaison avec le salon de 2010, plusieurs stands de constructeurs ont été conçus autour d’un ou deux nouveaux modèles. C’est ainsi non plus l’ensemble de la gamme dans toute sa profondeur qui est présenté au visiteur mais une mise en scène de la nouveauté et toutes ses déclinaisons de coloris, options, motorisations.

Volkswagen s’est ainsi centré sur la présentation de la nouvelle golf 7 qui occupe toute la surface du stand, en laissant une très mince place à 2 ou 3 autres modèles de la marque. Sur un segment aussi concurrentiel et même si la tendance au mono modèle est un fait nouveau, la stratégie de VW est compréhensible. En effet rien de vraiment étonnant à ce que le lancement de la 7ème édition d’un des modèles le plus vendu au monde bénéficie d’une très large visibilité sur un évènement comme le mondial de l’automobile.

Plus surprenant, sur le stand d’Opel, seul un modèle est présenté : la nouvelle citadine Adam. Inspiré des succès de la Fiat 500, de DS3, ou de mini, la nouvelle Adam se positionne sur le marché des citadines à fort contenu de « customisation » : l’automobile produit de mode. Pour mieux rendre compte de son potentiel de customisation, Opel décline plusieurs versions (coloris, accessoires, options…) de son Adam donnant l’impression que chaque modèle est unique.

.opel adam déclinaison

Le stand de Renault se concentre exclusivement sur deux modèles et 2 positionnements nouveaux :

  • D’une part le lancement de la Zoe produit phare de la gamme électrique de Renault
  • D’autre part la nouvelle Clio initiant le nouveau style du groupe

Sur un marché ou la segmentation en matière de modèles n’a jamais été aussi dense, d’autres constructeurs comme PSA, BMW, Audi et d’autres ont fait le choix de stands plus « classiques » exposant la quasi-totalité de la gamme.

stand psa mondial

La confirmation de la tendance du SUV urbain

Dans la lignée du SUV de Nissan, le JUKE, plusieurs constructeurs proposent comme nouveautés et à différents stades d’avancement des modèles de SUV aux lignes très proches. L’argumentaire commercial de Peugeot sur son stand concernant son futur SUV, le 2008, confirme l’idée d’un véhicule spacieux, compact avec un design « branché » et urbain et qui se veut transfrontalier. Cet argumentaire n’est pas sans rappeler celui de l’Adam (urbain et « branché ») évoqué plus haut. A noter le trait international, très présent dans l’argumentaire de Peugeot avec le recours aux équipes de style de Paris, Shanghai et Sao Paulo et aux termes : « vocation internationale » et « clientèle internationale ».

tedance suv

argumentaire peugeot suv

Renault : singulièrement électrique

Tout en largeur, et composé de deux « surélévation », l’une dédiée à la nouvelle Clio et l’autre aux véhicules électriques (pour l’essentiel la Zoé), le stand de Renault affiche un message clair et pour moitié électrique.

stand renault mondial

A l’image de Volkswagen et de son stand quasi dédié à sa nouvelle Golf et d’Opel qui décline l’Adam, Renault consacre logiquement la moitié de son stand à son nouveau modèle phare thermique et le décline également en différents coloris très « tape à l’œil ».

La seconde moitié du stand est dédiée à l’électrique et pour une large place à la Zoé dont les commandes sont ouvertes et les premières livraisons prévues pour février 2013. La stratégie de Renault en faveur de l’électrique est donc largement affichée. Avec Smart, c’est ainsi le seul constructeur à donner tant de visibilité au véhicule tout électrique.

Enfin, l’arrière du stand est consacré aux nouveautés sous-jacentes des deux « surélévation», à savoir la voiture connectée (notamment avec la tablette r-link), la recharge électrique et les facteurs susceptibles d’influencer l’autonomie de la batterie (via un simulateur de conduite).

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?