Mondial 2012 : les tendances technologiques

Le 16 octobre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Suite au mondial de l'Automobile de Paris, nous vous proposons une série d'articles qui reprennent les principales tendances repérées. Focus sur les tendances technologiques. Un document pdf reprenant l'ensemble des tendances du Mondial 2012 est également disponible en fin de document.

La technologie hydrogène s’incarne désormais dans des nouveaux véhicules

Jusque-là présentée comme une technologie d’avenir à travers la représentation de l’objet technique pile à combustible, plusieurs constructeurs présentent des concepts car hydrogène. La manière dont la technologie de motorisation est présentée et les échéances de mise en circulation affichées sont en effet une vraie nouveauté de ce Mondial de l’automobile de Paris. Ainsi, Nissan, Toyota, Hyundai, Mercedes et Honda propose un véhicule à hydrogène sur leur stand et/ou un modèle en test sur la piste d’essai du salon.

Tendance hydrogène

Outre l’élargissement de la gamme, les constructeurs communiquent sur des densités énergétiques qui augmentent, des autonomies importantes (entre 400 et 700kms) un coût de fabrication qui baisse : réduction des coûts par six chez Toyota en comparaison à la génération précédente. Plusieurs constructeurs communiquent sur une commercialisation des premiers véhicules hydrogène à partir de 2015.

argumentaire hydrogène TERRA

Côté infrastructure hydrogène et malgré l’absence d’initiatives en France, on note la présence du français Air Liquide, un des leaders mondiaux de la recharge hydrogène et largement impliqué dans les projets d’implantation de bornes de recharge hydrogène à travers le monde (Allemagne, Japon, USA).

borne recharge air liquide

Technologie d’allègement

Traditionnellement orientée vers les technologies moteur lorsqu’il s’agissait de montrer l’automobile à travers le prisme de la technologie, l’édition 2012 du Mondial de Paris marque une nouvelle tendance avec la présentation de technologies d’allègement et en particulier à travers le recours aux matériaux composites combinés avec l’aluminium. La caisse tout composite de la Furtive électrique d’Exagon est ainsi présentée à côté du modèle fini montrant une structure et une carrosserie entièrement réalisé en fibre de carbone. Celle-ci pèse 124 kg permettant de compenser le poids des batteries de 480 kg et un poids total de 1640 kg. Dans le même principe BMW présente la structure de son modèle i3 électrique composé d’un châssis en aluminium et d’une coque fibre de carbone réalisée par un assemblage collé de pièces thermoformées.
Le concept de Space Frame d’Audi alliant acier et aluminium évolue vers une architecture alliant plastique renforcé de fibre de carbone, fibre de verre et aluminium.

allègement composites

Peu d’acteurs de la recharge mais une offre qui se diversifie et qui se veut flexible

Les acteurs de la recharge électrique sont moins présents (en nombre) qu’il y a deux ans. DBT CEV, SOBEME SCAME et SPIE ont un stand où ils présentent leurs offres. De leur point de vue, le marché de l’infrastructure de recharge est encore incertain, ce qui leur impose une approche globale et la construction d’une offre non seulement large mais également flexible. L’absence de certitudes sur la demande des particuliers mais surtout des collectivités en termes de contrôle sur le service, de mode de tarification, oblige les acteurs de la recharge à être en mesure de s’adapter aux différentes demandes.

wallbox

De la « box » murale à la solution sur pied pour la recharge lente en passant par la borne de recharge rapide compatible avec tous les véhicules disponibles, les solutions proposées sont nombreuses.

Concernant les bornes sur pieds, susceptibles d’être installées sur la voie publique et donc d’inclure divers services : abonnement, tarification, sécurisation…, la stratégie des fabricants est de proposer une base de borne incluant la recharge dont l’architecture est pensée en amont, de manière à pouvoir y intégrer les différents niveaux de services.

Ces services concernent en particulier les aspects de tarification, de sécurité et de connectivité (RFID, QR code, CB, NFC…) et sont assumés soit par le fabricant de la borne, soit par un partenaire (ex : LAFON Technologies) spécialisé en la matière et en capacité de proposer un système compatible avec des bornes d’autres fabricants.

bornes de recharge mondial

Des véhicules thermiques à moins de 95gCO2/km

A l’image de l’argumentaire Renault « A partir de 3,2 l /100 km» la consommation et les émissions s’affichent pour les motorisations les plus économiques. Avec en ligne de mire les futures normes d’émissions à l’horizon 2020 de 95gCO2/km pour les VP, plusieurs constructeurs affichent d’ores et déjà des véhicules en dessous de ces exigences à 90g pour Renault et la nouvelle Clio ou encore 85g chez VW et KIA avec des consommations d’environ 3,2L/100km. Les véhicules affichant ces niveaux d’émissions embarquent des motorisations de petites cylindrée (1 litre, 3 cylindres) et pour certains le système Stop&Start.

3,2litre Renault

La marche de 95gCO2/km souvent considérée comme difficile à franchir d’ici 2020 s’appuiera sur la vente de ces petits modèles faiblement motorisés et équipés du « mild hybride », mais également sur la vente de véhicules tout électriques et l’hybridation des modèles plus haut de gamme.

85g CO2

A lire également

La PPE : Pourquoi Pas moins d'Energie carbonée pour nous déplacer ?

Le 07/12/2016

La loi de Programmation Pluriannuelle de l'Energie est un exercice de transcription en droit français des engagements, ambitions et outils au service d'une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La PPE coordonne la politique française sur les questions d'énergie avec les Accords de Paris et autres engagements européens.

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 06/12/16

Le 06/12/2016

Transports publics ; Open Data ; PSA ; IHM ; Recharge électrique ; Véhicules Hors d'Usage ; Allemagne ; Méga camions ; Bretagne

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook