Innovation tendance en pâtisserie : Whoopie, le gâteau fashion !

Le 21 septembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après le cupcake, voici le Whoopie, un petit gâteau/sandwich, venu tout droit des Etats-Unis et élu « gourmandise de l’année 2010 » par le New York Times.

A l'origine du Whoopie

Né en terre amish, entre la Pennsylvanie et le Maine, ce gâteau est composé de deux ronds de génoise, à l’origine au chocolat, enserrant une garniture de crème à base de fromage frais. Selon la légende, les femmes d’ouvriers et de fermiers concoctaient ces douceurs à leurs maris qui se seraient écriés «  Whoopie !!! » en découvrant le contenu de leur Lunch Box.

A l’origine, le Whoopies arborait une taille maxi : le Whoopie pie. Le biscuit était au chocolat et la garniture de couleur blanche rappelant le fameux biscuit Oreo. Aujourd’hui, il a évolué, répondant aux nouvelles tendances. En version « individuelle », cette pâtisserie est devenue plus pratique à grignoter, de toutes les couleurs, pour plus de pep’s et avec des ganaches, fourrages et glaçages en tous genres. Le Whoopie envahit toutes les pâtisseries branchées des Etats-Unis pour arriver jusqu’en Angleterre avec un gros succès chez Marks & Spencer et Harrods.

Le Whoopie arrive en France

Encore peu connu en France, le Whoopie pourrait rapidement émerger grâce à son côté ludique, customisable, et pratique à déguster.

La Grande Epicerie de Paris, précurseur dans la distribution de Whoopies, se trouve désormais concurrencée face au succès de ces gâteaux.

Whoopies ThirietQuick à lancé une opération éphémère « Whoopie » juste avant l’été avec un approvisionnement confié à une petite entreprise du Limousin, Fabié, spécialisée dans la fabrication industrielle de pain et de pâtisserie

Thiriet, propose sous sa marque distributeur, une boite de 6 whoopies surgelés.

Mode ou tendance ?

Face à cette nouvelle ambiance sucrée made in USA, reste à savoir si les Whoopies réussiront à s’implanter en France au même titre que brownies et cookies.

Proche des macarons bien ancrés dans notre gastronomie française, le Whoopie va-t-il trouver une place ou se contenter de quelques Whoopies Shops parisiens à l’instar des cupcakes dont la vague déferlante de l’année passée semble quelque peu s’essouffler ?

A noter cependant que le domaine du plaisir sucré semble être un réservoir inépuisable de nouveautés plus ou moins pérennes mais qui permettent aux industriels, sous condition d’être très réactifs, de profiter de ces modes venues de tous les coins du monde.

A lire également

Crème glacée et diététique ne sont plus antinomiques… La gourmandise sans culpabilité.

Le 27/03/2017

En Europe la décision est prise quant à l'étiquetage nutritionnel mais elle ne fait pas l'unanimité… Chez Halo Top pas de code couleur mais un nombre, occupant une place majeure sur le pack : celui de la valeur énergétique. Pas de complexes pour cette marque de crèmes glacées qui annonce fièrement, en front-pack, le nombre de calories par pot.

Des licornes et des dinosaures pour une offre de légumes funs et ludiques.

Le 27/03/2017

Lidl est en plein développement au Royaume-Uni. Et, pour conquérir une clientèle toujours plus nombreuse, le hard-discounter mise sur les produits frais avec des positionnements originaux. Il s'agit ici de jouer la carte du ludisme pour des gammes de légumes dédiés aux enfants.

Mac Donald en passe de mettre un pied en GMS ?

Le 06/02/2017

Produit phare de la restauration rapide, le burger suscite de plus en plus d’initiatives… Si McDonald’s est longtemps resté leader sur le segment, la concurrence explose, forçant la chaîne de fast food à se réinventer. Place à une belle opération de communication puisque la chaîne annonce la commercialisation de la célèbre sauce du Big Mac.