Actualités téléassistance - septembre 2012

Le 27 septembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Les acteurs de la téléassistance réunis au sein de l'Afrata travaillent sur un projet de label : l'objectif est de garantir auprès des utilisateurs la qualité de la prestation. C'est là une des innovations apparues dans le secteur de la téléassistance au cours de ces derniers mois.

Garantir la qualité du service

Deux initiatives parallèles illustrent la volonté des acteurs de la téléassistance d'affirmer la qualité de leurs prestations. C'est tout d'abord l'Afnor (Association Française de Normalisation) qui annonçait fin 2011 la création d'une commission de normalisation relative à la qualité du service de téléassistance, en lien avec le réseau associatif Présence Verte.

Au printemps 2012 l'Afrata (Association Française de Téléassistance) communiquait à son tour sur un projet de label national de qualité de service : ce label est présenté comme une extension de la charte de qualité déjà signée par l'ensemble des adhérents de l'Afrata.

Ces projets devraient contribuer à rassurer et guider l'usager, son entourage ainsi que les donneurs d'ordre et les financeurs dans un contexte d'offre hétérogène. L'objectif est à la fois d'harmoniser l'offre de service et de dynamiser le marché de la téléassistance alors que le taux d'équipement reste faible. Selon les sources : 300.000 personnes abonnées en France en 2010 selon l'Afnor, ou 460.000 raccordements de téléassistance domiciliaire recensés par l'Afrata en 2012.

De la téléassistance à la Vidéo-Vigilance®

EdaoLa société Link Care Services (Paris) commercialise auprès des particuliers et des établissements accueillant des personnes âgées sa solution de Vidéo-Vigilance® EDAO : la personne dépendante ou en perte d'autonomie bénéficie d'une surveillance via plusieurs caméras disposées dans les pièces de vie. Les images font l'objet d'un traitement informatique afin de détecter toute anomalie. En cas d'alerte, une liaison s'établit automatiquement entre le domicile et l'opérateur qui procède à la levée de doute et si nécessaire déclenche une intervention.

A noter : les images sont cryptées pour respecter l'intimité des personnes. Toutefois la mise en œuvre d'une telle solution dans un Ehpad ou un logement requiert une approche spécifique sur le plan juridique et éthique de la part de l'ensemble des acteurs concernés.

Pour les particuliers, le tarif varie selon la durée choisie : 50 €/mois pour 10 heures, 120 €/mois pour 30 heures, 150 €/mois pour 60 heures, 200 €/mois pour un service disponible de nuit et 250 €/mois sans limite de temps.

Récompensée en 2009 par le Grand Prix Malakoff Médéric Technologie Autonomie, Link Care Services a réuni 6,3 millions € au premier semestre 2012 lors d'une levée de fonds qui va lui permettre de poursuivre son développement en France et à l'étranger.

Une montre téléphone GSM avec téléassistance

minifoneLe Minifone Mobile : c'est le nom de la montre téléphone commercialisée par la société Astelia (Lyon). Un bouton "SOS" permet l'appel 24h/24 du service de téléassistance. Son entourage peut aussi joindre à tout moment la personne âgée via sa montre téléphone.

Ayant l'apparence d'une montre au design sport, le produit peut être porté au poignet en toute discrétion. Le coût de l'abonnement se situe entre 26 et 36 € par mois selon la formule choisie, montant auquel s'ajoute le prix de l'appareil : 60 €.

Le Minifone Mobile est en vente sur Internet et auprès d'un réseau de pharmacies.

 

La Poste au service des personnes âgées

facteurActeur de proximité présent sur l'ensemble du territoire, bénéficiant d'une image de qualité et de sérieux, La Poste propose depuis 2009 un ensemble de services sous la marque Facteurs Services Plus. Dans cette gamme l'offre Bonjour Facteur s'adresse aux "personnes fragilisées" : le facteur s'arrête au domicile de la personne identifiée, vérifie si celle-ci a besoin d'aide. Le cas échéant le facteur propose la solution de téléassistance Vigilo de la Banque Postale.

La Poste apporte ainsi aux familles et aux collectivités qui les sollicitent, un service qui répond à une demande de lien social. Dans le même temps La Poste est dans l'obligation de repenser le métier de facteur, compte-tenu de l'évolution des besoins et des pratiques en matière de courrier.

A lire également

Wearable technologies : applications en santé

Wearable technology : Une tendance, et de plus en plus d'applications en santé

Le 30/09/2013

Alors que les annonces de mise sur le marché de montres connectées battent leur plein sur le secteur high-tech, c'est en réalité un nouveau segment de marché qui fait son apparition : les "wearable technology", ou encore la "technologie portée sur soi". Un marché qui devrait peser plus de 10 milliards de dollars en 2016.

Bilan projets TecSan de l'ANR

Technologies pour la Santé et l’Autonomie : Bilan des projets TecSan 2009-2013

Le 30/08/2013

Le programme TecSAN soutient depuis 2009 des projets de recherche collaborative sur des technologies pour l'autonomie ou la santé. Le bilan des projets menés permet de percevoir les défis et les progrès technologiques réalisés dans ces domaines.

Quand le corps communique avec un smartphone

Le 29/08/2013

Motorola collabore avec plusieurs start-ups américaines sur des solutions d’authentification qui pourraient demain remplacer les mots de passe. Ces dispositifs innovants offrent également des perspectives dans la m-santé.