Livre blanc sur la pénibilité des opérations de manutention

Le 04 septembre 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Des statistiques alarmantes

En 2011, les manutentions manuelles ont été à l'origine de 240 947 acccidents du travail avec arrêt (soit 1 sur 3) et de nombreuses maladies professionnelles (principalement TMS...). Liés à la nature des charges, au nombre excessif de manipulations et aux mouvements de torsion, déplacement ou encore soulèvement, ces accidents se sont traduits par une perte de productivité très importante pour les entreprises. 

Un outil pédagogique et pragmatique

Ces chiffres inquiétants ont incité les sociétés morbihanaises Sydel, Sedep et Synapse - spécialistes de la manutention automatisée dans les process intralogistiques, réunies au sein du groupe Syleps - à publier au mois d'août dernier un livre blanc. Intitulé "Logistique de prépration de commandes: réduisez la pénibilité du travail de vos opérateurs pour gagner en productivité", ce document très concret de 26 pages est présenté par le groupe comme "le rapport objectif entre conditions de travail de manutention et productivité". Il a notamment été conçu afin d'aider les sociétés soucieuses de mieux évaluer, comprendre et réduire le facteur pénibilité dans la réalisation des tâches de manutention.

S’appuyant sur la méthode "NIOSH", il détaille les 4 principaux process de préparation de commandes pour déterminer dans quelle mesure la pénibilité du travail des opérateurs devient un facteur limitant leur productivité. Il fournit également, au travers de quelques exemples, des solutions pour automatiser certaines tâches et processus en préparation de commandes.

Enfin, le groupe propose l'envoi de l'outil au format excel de calcul de la pénibilité, que chaque société intéressée pourra appliquer sur ses propores processus. Sur ces bases, il devient ainsi aisé d'évaluer rapidement le ROI des investissements identifiés.

La pénibilité des manutentions n'est pas une fatalité

Les exigences en termes de productivité, de qualité et de flexibilité ont largement modifié ces dernières années les conditions de travail des opérateurs. Trop longtemps subies et appréciées uniquement qualitativement, les contraintes de pénibilité du travail des postes de manutention en préparation de commandes peuvent maintenant être prises en compte de façon rationnelle, afin de définir et d'optimiser les programmes d'investissement. Elles sont par ailleurs reconnues et participent de ce fait à l'amélioration des conditions de travail.

 

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?