Accessibilité : prise en compte de la déficience visuelle dans les commerces

Le 29 août 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Quand on parle d’accessibilité dans les commerces le premier réflexe est de penser au handicap de la mobilité physique réduite. Le commerçant doit également prendre en compte la déficience visuelle dans la mise aux normes de son commerce et être en conformité avec la loi du 11 février 2005 qui garantit l’accessibilité à tout et pour tous.


Les commerces de proximité de l’artisanat et les commerces de détail sont des Établissements Recevant du Public (ERP). 
Pour être accessibles ces commerces doivent se mettre en conformité avant le 1er janvier 2015.
Les établissements recevant du public classés 5e catégorie existant déjà doivent pouvoir fournir l’ensemble des prestations dans une partie du bâtiment accessible aux personnes en situation de handicap.

 

Pour mieux voir, un guide des bonnes pratiques

 

L'Union Professionnelle Peinture Finitions (UPPF) a réalisé un guide des bonnes pratiques de mise en couleurs.

  
La prise en compte de la déficience visuelle c'est anticiper la perception de l'espace, apporter des repères dans les déplacements des personnes et la détection des obstacles dans votre commerce. 
Ce sont des exigences de guidage, de repérage, de contrastes, de qualité d’éclairage et de sécurité.


Pour se faire dans votre commerce vous devez :
• Apporter le repérage des cheminements extérieurs et intérieurs (bandes de guidage et des bandes d’éveil de vigilance au sol et sur les murs)
• Apporter la qualité de l’éclairage nécessaire
• Apporter une signalétique suffisamment grande (grands caractères lisibles)
• Utiliser des couleurs contrastées pour les équipements (main courante, barre d’appui, porte, nez de marche, etc.).

picto-oeil accessibilité

A lire également

Fin des sacs en plastique à compter du 1er juillet 2016.

Le 17/06/2016

C'est la fin des sacs en plastique à usage unique dans les commerces. Cette mesure d’interdiction était prévue dans la loi du 17 août 2015 avec effet au 1er janvier 2016.

Commerçants : la détaxe pour les clients étrangers

Le 31/05/2016

Les voyageurs, qui ont leur résidence habituelle dans un Etat non membre de l'UE ou dans un Etat tiers, peuvent avoir la TVA déduite du prix des marchandises achetées en France.

Médiation, une obligation à tous les professionnels

Le 25/04/2016

Depuis le 1er janvier 2016, toutes les entreprises commerciales sont tenues de proposer à leurs consommateurs une procédure de médiation.