La marque nationale « Pavillon France » se hisse au rayon marée

Le 22 août 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’association France Filière Pêche lance, à partir de Septembre 2012, sa marque commerciale « Pavillon France » pour soutenir la pêche maritime française.

France Filière Pêche est une association créée en 2010 qui intègre toute les maillons de la filière, depuis la pêche jusqu’au commerce de détail en passant par la transformation avec pour objectifs principaux :

  • les enjeux socio-économiques de la pêche,
  • l’état des ressources halieutiques,
  • les clefs d’une pêche durable,
  • la mise en place d’outils marketing de valorisation des produits de la mer

Pavillon France France filière pêche

Dans cette optique, France Filière Pêche s’est penchée sur la valorisation de la pêche française auprès des consommateurs. Dans un rayon assez peu marqueté, la marque Pavillon France s’affiche avec un logo bien visible avec pour ambition de garantir :

  • une pêche issue de navires battant pavillon français,
  • une pêche sélective et économe en énergie,
  • une pêche qui respecte la saisonnalité et favorise la diversité
  • une pêche qui assure une traçabilité et une qualité irréprochable.

Ainsi, la marque souhaite valoriser des poissons issus d’espèces moins connues avec l’appellation « Poisson du jour » (maquereau, tacaud..), mais abondantes et donc plus abordables pour le consommateur. Un site internet www.pavillonfrance.fr   proposera recettes, astuces et conseils afin d’utiliser facilement ces produits.

Ce logo sera complété par affiches, kakémonos et QR codes pour informer et guider les consommateurs dans leurs choix. Une campagne télévisée est prévue en Septembre et Novembre afin de sensibiliser le grand public et faire connaître la marque.

Pavillon France Logos Pêche Responsable

La dimension France en plus

Des labels pour la pêche responsable existent déjà.

Pavillon France Logo MSC

Le logo MSC (Marine Steward Council) est un label international. Il garantit au consommateur que les produits de la mer n'ont pas (ou le moins possible) contribué à dégrader, ou surexploiter les ressources naturelles, et que des précautions importantes sont prises pour réduire les impacts en termes de pollution. Néanmoins ce label reste plutôt concentré sur les produits congelés ou transformés.  D’autres logos existent mais qui sont  très peu présents en France sur les produits frais vendus au rayon marée traditionnel.

« Pavillon France » vise à mettre en avant les produits de la pêche issus de navires battant pavillon français. L’objectif est donc bien de soutenir nos marins pêcheurs français dans une dimension socio-économique. Après la viande, les œufs, la volaille, la pêche affirme sa fierté nationale. Comme pour les autres produits de consommation, l’origine des produits est un facteur déterminant dans l’acte d’achat. Mais parmi la multitude de marques et labels sur les produits agroalimentaires, la marque Pavillon France obtiendra-t-elle notoriété et reconnaissance suffisante pour déclencher l’acte d’achat ?

Pavillon Oeufs et volaille FrancePour rappel, extrait d’une publication Themavision « Deux nouveaux logos Made in France en alimentaire : un pour la volaille et l'autre pour les œufs » du 17 février 2012.  "Durant des années, l’agriculture biologique s’est appuyée sur l’unique logo AB qui possède aujourd’hui un taux de reconnaissance de 87 % auprès de la population française (cf. Baromètre 2011 de la consommation Bio publié par l’agence Bio). Le logo européen (24 %), les logos des distributeurs (19 %), les logos de marques commerciales (15 %) et de multiples autres signes sont venus brouiller la vision des acheteurs. Aujourd’hui, les consommateurs s’interrogent parfois sur la véracité des allégations concernant le Bio (produits très transformés, matières premières importées, cahiers des charges différents selon les règlements…)"

A lire également

RE-BELLES, RE-GRAINED… : les produits "100% récup" ont vraiment leur mot à dire…

Le 10/01/2018

S’intéresser à l'anti-gaspi, c’est s’intéresser à chaque maillon de la chaîne de valeur : sélection de la matière première et des emballages, gestion et traitement des déchets... L’audace et l’inventivité sont nécessaires dans un contexte devenu favorable où le consommateur est demandeur et l’impact "image" si puissant… !

Tremplin, un jus issu de pommes dont les vergers sont en conversion vers le bio.

Le 08/01/2018

Avec plus de 7 milliards d'euros de chiffre d'affaire en 2016 et des ventes en croissance de 20% le marché du bio performe et n'arrive pas toujours à répondre à la demande. L’accompagnement de la conversion reste une priorité pour certains distributeurs comme Biocoop, afin de développer l’agriculture biologique en France. Exemple du jus Tremplin…

Le "gender marketing" en alimentaire mise sur la taille de la portion.

Le 19/12/2017

A l'heure où le "gender marketing" bat son plein dans les rayons jouets, certaines initiatives se démarquent en alimentaire. Non sans rappeler Charal et sa gamme "petit Appétit", les burgers genrés de Spar en Autriche misent sur le format pour créer des besoins différenciés entre hommes et femmes et donc multiplier les intentions d’achat.