Adaptation de logements : étude comparative France Royaume-Uni de la CNAV

Le 05 juillet 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La CNAV (Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse), dans ses cahiers du mois d'avril 2012, a publié une double étude des situations en France et au Royaume-Uni de l'adaptation de l’habitat et du logement pour favoriser le "vivre chez soi" des personnes âgées.

 

 

Ce rapport est une étude très complète sur les dispositifs et acteurs intervenant dans le champ de l'adaptation du logement. Adaptation en vue d'anticiper le vieillissement de la population et favoriser l'autonomie à domicile des personnes âgées.

L'étude est menée à la fois en France et au Royaume-Uni.

 

 

 

 

 

Les freins à l'adaptation des logements pour personnes âgées

Le rapport met en avant plusieurs freins à une adaptation massive des logements en France et en Angleterre pour répondre aux enjeux du vieillissement de la population :

  • il existe encore à ce jour très peu de prise en charge d'aides techniques ou de travaux pour l'amélioration de l'habitat. Cependant, les études montrent que : "les premières limitations et restrictions dans les activités instrumentales de la vie quotidienne, auxquelles est associé le risque de basculer de l'autonomie vers la dépendance, touchent d'abord l'habitat, l'environnement du logement, l'accès aux transports" (Renaut, 2004).
  • la multiplicité des acteurs qui interviennent dans le financement, et la complexité des dossiers de demandes de prise en charge.
  • le problème de l'acceptabilité des aides techniques proposées à ce jour : ces aides restent trop stigmatisantes et médicalisées. Le rapport insiste sur le travail que les architectes, les ergothérapeutes et les équipes marketing produits ont encore à faire pour répondre aux besoins et attentes des personnes âgées. Intimité, esthétisme et neutralité des produits sont souvent cités.
  • l'absence de prévention dans l'adaptation du logement : le système d'accompagnement et de financement ne favorise pas la mise en place de dispositifs dans une logique de prévention. Les produits trop stigmatisants non plus !
  • l'accompagnement et le conseil sont des prestations essentielles pour bien réussir l'adaptation du logement,
  • le milieu rural rencontre encore plus de difficultés pour des raisons de vétusté des logements et aussi des raisons culturelles rendant l'acceptabilité des produits encore plus difficiles.
     

Partenaires institutionnels et organisationnels

Le rapport de la CNAV comporte une description détaillée des différents partenaires institutionnels et organisationnels intervenant autour de l'adaptation du logement :

  • les instances consultatives des personnes âgées et du logement (CNRPA, CNH...),
  • les structures de conseils et de services (CNSA, Anil, Union Sociale pour l'Habitat...),
  • les acteurs locaux (Clic, CCAS...),
  • les opérateurs institutionnels et financiers : Etat (Anah, prêts et aides fiscales...), les organismes de protection sociale (CAF, Caisses de retraite...), les collectivités territoriales et autorités locales (Conseils Généraux, APA...),
  • les services d'assistance technique, avec l'exemple du Pact Arim en France.

On retrouve aussi notamment dans les annexes :

  • des standards d'adaptation du logement mis en avant au Royaume-Uni,
  • des entretiens menés auprès de personnes âgées faisant face à ces enjeux d'adaptation de leur logement.

A noter enfin la mise en avant du Programme Local de l'Habitat de Rennes pour répondre aux différents types de besoins en habitat des personnes âgées.

 

En savoir plus

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.