Géolocalisation et maladie d'Alzheimer : localiser les personnes via un réseau innovant

Le 05 juillet 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La société SigFox va déployer sur le territoire français un réseau cellulaire ultra-bas débit. Grâce à une technologie brevetée, la start-up toulousaine se positionne comme un acteur majeur de l'Internet des objets. La géolocalisation des personnes atteintes d'Alzheimer est l'une des applications en cours d'expérimentation.

Le témoignage d'un médecin sur les appareils de géolocalisation

Médecin généraliste à Auray (Morbihan), le docteur Henry a suivi au cours des dernières années plusieurs patients atteints de la maladie d'Alzheimer. Lorsqu'elles quittent leur domicile, les personnes souffrant d'Alzheimer ont tendance à errer et ne retrouvent pas toujours leur chemin, d'où le besoin de les localiser.

Confronté à ce problème, le Dr Henry s'est intéressé aux dispositifs qui permettent de surveiller à distance les personnes désorientées. Des appareils de géolocalisation existent sur le marché : ils sont conçus pour que la surveillance puisse être assurée à distance par les proches ou confiée à une tierce personne (aide à domicile, voisin, professionnel de santé...). Ainsi la famille n'est plus seule à supporter la lourde charge de la surveillance et le maintien à domicile de la personne âgée peut être prolongé de plusieurs années.

Cependant les produits actuellement disponibles ne sont pas satisfaisants : le magazine "60 millions de consommateurs" de novembre 2011 pointe en particulier le manque de précision de la géolocalisation et surtout une autonomie insuffisante. Voir à ce sujet l’analyse sur la Géolocalisation de personnes : une technologie intéressante sous certaines conditions.

Comme le souligne le Dr Henry, les solutions de géolocalisation fonctionnant sur réseau haut débit ne sont pas non plus adaptées car le coût d'exploitation est élevé et la consommation d'énergie importante, réduisant d'autant l'autonomie de ces équipements. 

Le réseau de la société SigFox pour des solutions autonomes et moins coûteuses

Le déploiement actuel du réseau bas-débit de la société SigFox, une start-up toulousaine, pourrait apporter une réponse à ces besoins. Ce réseau bas débit a comme intérêts de diminuer la consommation d'énergie des produits qui s'y localisent et d'en diminuer aussi le coût d'exploitation. Les coûts de déploiement étant aussi moins élevés qu'un réseau télécom haut débit, SigFox annonce une couverture du territoire d'ici la fin d'année 2012.

Grâce à ce réseau et en collaboration avec le Centre Hospitalier du Val d'Ariège (CHIVA), Sigfox teste une solution pour les personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer. Cette solution a la taille d'un patch que le patient pourrait porter sur lui une semaine en toute autonomie.

Le produit est actuellement expérimenté à l'EHPAD de Bellissen à Foix, établissement géré par le CHIVA.

A lire également

Wearable technologies : applications en santé

Wearable technology : Une tendance, et de plus en plus d'applications en santé

Le 30/09/2013

Alors que les annonces de mise sur le marché de montres connectées battent leur plein sur le secteur high-tech, c'est en réalité un nouveau segment de marché qui fait son apparition : les "wearable technology", ou encore la "technologie portée sur soi". Un marché qui devrait peser plus de 10 milliards de dollars en 2016.

Bilan projets TecSan de l'ANR

Technologies pour la Santé et l’Autonomie : Bilan des projets TecSan 2009-2013

Le 30/08/2013

Le programme TecSAN soutient depuis 2009 des projets de recherche collaborative sur des technologies pour l'autonomie ou la santé. Le bilan des projets menés permet de percevoir les défis et les progrès technologiques réalisés dans ces domaines.

Quand le corps communique avec un smartphone

Le 29/08/2013

Motorola collabore avec plusieurs start-ups américaines sur des solutions d’authentification qui pourraient demain remplacer les mots de passe. Ces dispositifs innovants offrent également des perspectives dans la m-santé.