Stratégies d'entreprises face à une énergie de plus en plus chère

Le 09 juillet 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Pour nombre d'entreprises, l’énergie est une part importante des charges et la volatilité des prix constitue un risque important. Par ailleurs certaines sont soumises à des contraintes réglementaires, d'autres à des pressions commerciales... Dans un tel contexte, chacun doit mettre en place une stratégie adaptée à ses besoins et à ses capacités.

Pour faire face au risque de renchérissement de l'énergie, une entreprise peut mettre en oeuvre  de multiples stratégies exploitant les trois leviers de maîtrise des impacts environnementaux :

  • éviter... d'avoir besoin d'énergie fossile 
  • réduire... sa consommation par l'amélioration de l'efficacité énergétique
  • compenser...ses émissions de CO2

Dans chaque cas, on pourra rechercher des bénéfices de différentes natures : consommer moins d’énergie (kWh), réduire ses coûts de production (€), diminuer ses émissions de gaz à effet de serre (CO2) ou améliorer son avantage concurrentiel en termes d’image (commercial)

Le tableau ci-dessous synthétise les différents bénéfices possibles selon la phase concernée du cycle de vie des produits : l'approvisionnement, la production, les usages et la fin de vie.

120709 Tableau stratégies energie des entreprises

S’approvisionner efficacement en matières premières

Pour réduire sa dépendance à l’énergie fossile, il est important pour l’entreprise d’optimiser et de sécuriser ses coûts d’achats de matières premières. Elle peut ainsi éco-concevoir son produit afin d’éviter ou de réduire des surcoûts. Elle peut aussi choisir des alternatives et communiquer sur ce changement : favoriser les achats locaux ou les matières recyclées.

Optimiser les équipements de production

Améliorer ses équipements de production permet de réduire la quantité d’énergie à utiliser et par conséquent les coûts de production. Un récupérateur de calories permet de créer des boucles d’énergies dans le process et d’être plus efficace. Il est aussi possible de compenser le réseau électrique classique par un équipement d’ENR. A ce niveau, il ne s’agit pas seulement de changer les équipements pour plus d’efficacité mais de repenser et d’améliorer la chaine de production.

Réfléchir aux usages

Trop nombreuses sont les entreprises qui arrêtent leurs stratégies à la production. Il est intéressant de penser aux usages. Comment rendre le produit moins énergivore et/ou moins polluant ? S’il est vrai qu’il n’y a pas de bénéfices immédiats en termes de coûts pour l’entreprise, s’approprier cette question et le communiquer crée un avantage concurrentiel certain, attirant les consommateurs en demande de produits respectueux de l’environnement et de la santé.

Valoriser la fin de vie du produit

S’il est impossible d’éviter la fin de vie d’un produit, il est possible de mettre en place des stratégies afin d’être dans une démarche plus vertueuse. Il est intéressant de miser sur la qualité et la solidité des produits. Plus la durée de vie d’un produit est longue, plus la marque sera perçue comme efficace. Il est aussi possible de concevoir le produit de telle sorte qu’il puisse participer à la valorisation énergétique des déchets. La responsabilité élargie des producteurs participe à la prise en compte de la fin de vie d’un produit comme une étape de plus en plus importante.

 

Témoignage de M. Joël ADAM – Groupe Coralis, 2 route de Fougères – 35517 CESSON SEVIGNE


 

CORALIS Agrilait est une coopérative agricole laitière centrée sur l’Ille et Vilaine, attachée à son territoire et désireuse de satisfaire ses clients locaux. Elle a la particularité de posséder l’ensemble de la filière qui élabore ses produits laitiers.

Dans leur politique qualité groupe, la gouvernance de l’entreprise a identifié «la capacité de l’agriculture à nourrir la planète» et le développement durable comme les deux enjeux à conquérir.
Elle a également pris acte de l’évolution de la réglementation en cours «Grenelle, étiquetage» et de l’augmentation inéluctable du prix de l’énergie.

Un travail important a déjà été réalisé (ISO 14 000 depuis 2001, témoin LUCIE  en 2008 ainsi que de nombreuses actions dans les filières de la coopérative) mais l’ambition de CORALIS Agrilait est de déployer sa démarche sur l’ensemble de la filière «du brin d’herbe à la brique de lait», par l’implication des salariés et des adhérents de la coopérative.

Pour ce faire, elle a lancé le 17 Janvier 2012, «sa campagne carbone» sur l’ensemble des métiers de la filière pour montrer sa valeur ajoutée en matière de respect de l’environnement et de réduction des gaz à effet de serre.

Une équipe formée aux calculs des indicateurs suivra régulièrement toutes les actions et reportera sur le compteur du groupe, les gains effectués en matière de bilan carbone.

 

Quelques exemples :    

  • réduction des Km collectés 25 % en 4 ans.
  • réduction de l’émission de méthane entérique par l’adaptation des rations des bovins laitiers : réduction de 20 % de CO2
  • préservation des ressources naturelles : réduction de près de 50 % des besoins en eau
  • collecte d’emballages (bidons, fûts, sacs « EVPP » : taux de collecte Coralis 78 % contre 77 % au niveau national                                             

Joel ADAM - Coralis

JOEL ADAM

Directeur Opérationnel Branche Lait
En charge du Développement Durable du Groupe Coralis

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?