Habillement : baisse des ventes en magasin mais progression du e-commerce

Le 14 juin 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Dans un contexte économique morose, les ventes d'articles d'habillement sont au plus bas depuis dix ans selon l'Insee. L'Institut Français de la Mode confirme cette dégradation du commerce de détail de prêt-à-porter. Toutefois les ventes sur Internet continuent de progresser.

Dans son bilan mensuel de la distribution d'articles d'habillement paru en juin, l'Institut Français de la Mode (IFM) enregistre une baisse de 17% du chiffre d'affaires des distributeurs en avril 2012. Sur les quatre premiers mois de l'année, la consommation de textile - habillement diminue de 4,1% en valeur par rapport à la même période de 2011, toujours selon l'IFM. Pour l'Insee, la consommation de textile - cuir atteint en avril 2012 son plus bas niveau depuis 10 ans.

Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette situation : la météo pluvieuse du printemps n'encourage pas les achats de vêtements et le consommateur a tendance à restreindre ses dépenses dans les périodes électorales. Sans oublier les perspectives peu encourageantes en matière d'emploi et de pouvoir d'achat. D'une façon générale, le consommateur privilégie les produits présentant un bon rapport qualité-prix : les premiers prix et le luxe sont les deux segments qui se portent le mieux, au détriment des produits de moyenne gamme.

A l'inverse de cette tendance, le e-commerce ne connaît pas la crise : selon la Fédération du e-commerce et de la vente à distance (Fevad), les ventes d'habillement sur Internet ont progressé de 14% au premier trimestre 2012 et de 24% sur un an. Le panier moyen diminue légèrement : il est de 89 € au premier trimestre 2012 contre 91 € un an plus tôt. On notera également la hausse des ventes sur mobile qui représentent 3% des ventes des sites proposant une application mobile.

L'enjeu pour le commerce tradionnel confronté à la concurrence d'Internet est plus que jamais de mettre l'accent sur les atouts du magasin : accueil, confort, conseil et services. Et pour ceux qui disposent d'un site Internet, la complémentarité du web par rapport au magasin est un axe à développer en priorité.

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.