L’objet communicant au service du commerçant connecté

Le 25 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Connectez-vous et restez dans le coup. Producteurs, distributeurs, consommateurs connectez-vous, les objets vous parlent. Les objets communicants investissent les espaces de notre vie quotidienne. Informations, facilitations, les arguments ne manquent pas.


Le mobinaute devient acteur de la distribution. Il évalue, apprécie, note et fait les promotions des produits et des distributeurs. 
De l'autre côté le commerçant fait preuve d’imagination pour générer le buzz et créer l’événement autour de ses produits. L’objet communicant peut aujourd’hui lui apporter une réponse à condition de sortir des sentiers battus. Au quotidien il peut également être un outil de gestion et de suivi des produits.

 

Trois exemples pour preuve :
Qu'ils soient des outils de marketing direct ou encore qu'ils soient au service de l’opérationnel des professionnels de la distribution les objets communicants commencent à occuper des espaces de plus en plus affirmés. 

 

 

• Les cagettes de chez Auchan parlent en langage RFID (Radio Frequency Identification) :
Apposées sur les cagettes de Fruits et Légumes des magasins Auchan, des étiquettes RFID assurent le suivi et la traçabilité des produits du producteur jusqu’à la surface de vente.

 

            Cagettes RFID Auchan                                          

 

 

       guinness-qr     

• Les verres de Guinness communiquent en code QR (Quick Response) :
Le verre de bière est conçu pour faire apparaître un QR Code quand il se remplit de  Guinness.
En utilisant votre smartphone, le code QR va tweeter votre verre, mettre à jour votre statut Facebook, vous checker via foursquare (géo localisation), télécharger des coupons et des promotions, ou encore inviter vos amis à vous rejoindre pour partager un moment de convivialité.

 

 

• Les cintres à vêtements de C&A se connectent à un réseau social.
L’initiative de C§A au Brésil, consiste à connecter des cintres au réseau social Facebock. Chaque vêtement est ainsi « liker » (j’aime en français) par les utisateurs facebook. Il permet aux clients présents dans le magasin d’apprécier les articles les plus sollicités par les internautes.

 

C§A cintres comunicants                                                                    

 

A lire également

Transformation numérique des TPE en Bretagne.

Le 18/11/2016

La Région Bretagne lance un appel à projets expérimental qui a pour but d'accompagner les TPE dans leur transformation numérique. L’objectif est de valider si ce type de programme peut réellement constituer un effet de levier sur les petites entreprises et de promouvoir le caractère transformant par les outils numériques.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.