Les magasins virtuels arrivent en Europe

Le 22 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après le buzz créé par Tesco avec ses magasins virtuels dans le métro de Séoul, Delhaize a dévoilé, le 2 avril, son Cube Delhaize Direct en Belgique.

Ce premier magasin virtuel de Delhaize est un cube constitué de 4 panneaux amovibles et temporaires qui illustrent environ 300 produits  parmi les meilleures rotations, tant en MDD qu’en marques nationales.

Chaque produit est présenté avec un code barre que le passant peut scanner avec son smartphone. Il faut auparavant avoir chargé l’application Delhaize Direct disponible sous iPhone ou Androïd.

La commande peut alors être faite et le client passera chercher ses courses le lendemain dans un des 100 supermarchés qui proposent ce service. La préparation des commandes est offerte jusqu’à fin mai mais deviendra ensuite payante pour les commandes inférieures à 200 €.

Installé à la gare de Bruxelles, ce cube attire déjà de nombreux « m-acheteurs ». L’objectif de l’enseigne n’est pas de multiplier ces cubes mais de créer l’intérêt et de faire découvrir les courses en ligne pour développer le e-commerce sur son site. Objectif qui est en passe d’être atteint puisque depuis avril, des chiffres marquants (source LSA) font réfléchir :

  • Augmentation des téléchargements de l’application Delhaize Direct : +22,1%
  • Augmentation du nombre de visites sur le site : + 39,9%
  • Hausse du nombre de commandes passées sur le site : +27,6%

Le virtuel devient réel

Magazin virutel ExemplesLes expériences se multiplient et se rapprochent. : Jumbo au Chili, Woolworth en Australie, Well en partenariat avec Procter et Gamble au Canada, Ocado Windows Shopping et John-Lewis avec magasin Waitrose en Angleterre, Mall en partenariat avec P&G en République Tchèque, … et aujourd’hui nos amis Belges et francophones !

D’autres formats de mise en place de formules virtuelles sont possibles. En fait, partout où des photos de produits sont présentes, l’achat devient possible. Magasines, catalogues, prospectus,…, c’est le magasin qui entre chez le client et non l’inverse. La question est de savoir si le m-commerce peut supplanter le e-commerce. Ou, peut-être, si chaque forme de commerce électronique peut trouver sa spécificité :

  • Au e-commerce les courses récurrentes, le fond de rayon, le remplissage hebdomadaire du réfrigérateur,
  • Au m-commerce les achats d’impulsion : nouveautés, plaisir, promotions…

En tout cas, si l’on considère la croissance du taux d’équipement en smartphones, les distributeurs vont devoir, rapidement, faire preuve d’imagination pour anticiper cette nouvelle forme de commerce.

A quand les premières expérimentations en France ?

 

Magasin virtuel Peapod

Un des derniers arrivés : Peapod aux Etats-Unis : spécialiste alimentaire

A lire également

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Alimentation santé : le mariage de la biologie et des technologies se concrétise par une offre alimentaire marketée.

Le 06/03/2017

Très en vogue Outre-Atlantique, le bio-hacking est un concept basé sur l'amélioration des capacités physiques et mentales grâce l'association de la technologie et de la biologie au service de l'alimentation personnalisée. Pratique facilitée par la révolution des capteurs en tous genres, elle donne aujourd'hui naissance à des gammes de produits…

Facilité de préparation : pizza, croque-monsieur et sandwichs au grille-pain.

Le 13/02/2017

Praticité, simplicité, gain de temps, les consommateurs sont à la recherche de solutions pour optimiser la préparation des repas. Après le développement d’emballages permettant une cuisson directe au micro-onde puis la vague des produits à poêler, serait-ce au tour du grille-pain d’évincer nos batteries de cuisine ?