La Commission européenne autorise 222 allégations de santé.

Le 21 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Mercredi 16 mai la Commission européenne a adopté la liste officielle des 222 allégations de santé autorisées dans les 27 pays de l'UE. Seules les allégations validées par la Commission pourront dorénavant figurer sur les étiquettes ou sur les publicités des produits.

Arguments de vente essentiels pour attirer l’attention des consommateurs, les allégations présentes sur les produits alimentaires sont désormais sont soumises à l’autorisation de la Commission européenne. Cette dernière s'est appuyée sur les avis scientifiques donnés par l’EFSA afin de rendre son verdict. Ainsi, parmi les 44 000 demandes qui lui ont été soumises, ce sont aujourd’hui 222 allégations qui pourront être utilisées par les professionnels de l’agro-alimentaire.

 

 

Un outil pour les industriels comme pour les autorités de surveillance

Les autorités chargées de faire respecter la législation pourront désormais s'appuyer sur une liste unique d'allégations, assorties des conditions d'utilisation.

Les producteurs bénéficient quant à eux d’une clarté juridique leur permettant de savoir précisément quelles allégations ils peuvent, ou non, utiliser.

Une deadline fixée à décembre 2012 

Les industriels ont six mois pour se mettre en conformité et pour supprimer les allégations ne faisant pas partie de la liste. À partir de début décembre 2012, toutes les allégations qui ne sont pas autorisées ou en suspens seront interdites.

Liste des allégations autorisées

Les allégations pour lesquelles le processus d’autorisation est achevé sont inscrites au registre communautaire des allégations nutritionnelles et de santé, comme l’exige le règlement (CE) n° 1924/2006. Ainsi, la liste des allégations nutritionnelles et des allégations de santé autorisées sont disponibles sur le site de la Commission européenne.

Quelques exemples

  • Santé bucco-dentaire :
    • La consommation d’édulcorants en remplacement du sucre peut aider à maintenir la minéralisation des dents ; le chewing-gum sans sucre aide à neutraliser les acides de la plaque dentaire.
    • La vitamine C contribue à la fonction normale des dents et des gencives.
  • Santé des cheveux et des phanères :
    • Le zinc / sélénium / vitamine B8 participent au maintien de la peau, des cheveux ou des ongles.
    • Le cuivre contribue à une pigmentation normale de la peau et des cheveux.
  • Défenses naturelles :
    • Le cuivre / sélénium / vitamine c contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire.
  • Ménopause :
    • La vitamine B6 contribue à la régulation de l'activité hormonale.
  • Vision :
    • Le DHA et la vitamine A contribuent au maintien d’une vision normale.
  • Santé cardiovasculaire :
    • Les composés phénoliques de l'huile d'olive vierge extra protègent des dommages oxydatifs.
    • EPA et DHA contribuent à la fonction normale du cœur.
    • La consommation de gomme de guar aide à maintenir des taux normaux de cholestérol.
    • La consommation régulière de bêta-glucanes contribue au maintien normal des concentrations sanguines en cholestérol.
    • La monacoline K de levure de riz rouge contribue au maintien des concentrations normales de cholestérol sanguin.

A lire également

Compléments alimentaires et galénique : réinventer la façon de consommer les vitamines.

Le 15/05/2018

Les compléments alimentaires sortent de leur traditionnelle galénique pour conquérir de nouvelles cibles et rendre leur usage plus en adéquation avec les tendances actuelles. Gélules, sirop, poudres sont délaissés au profit de solutions s'intégrant en cœur de repas (topping), de propositions nomades, de formules personnalisables…

Le sucre entre dans la tourmente sociétale … Un nouveau gluten ?

Le 02/05/2018

Pointé du doigt depuis quelques années, on assiste à une véritable diabolisation du sucre. La "glucosemania" ne concerne plus seulement quelques healthy girls ou les adeptes des régimes Lowsugar…Pourquoi le sucre, ce nouveau "démon pernicieux", à l’origine d’un mal être dans notre alimentation moderne, se construit-il une si mauvaise réputation…? [...]

Nouveau circuit de distribution pour une huile alimentaire...

Le 17/04/2018

Initiatives gouvernementales, comportement des consommateurs et reformulation des aliments, les industriels s'engagent dans la modification des recettes selon le tryptique "moins gras, moins sucré, moins salé". Présente dans les cuisines centrales depuis les années 90, Lipifluid arrive sur le marché via les pharmacies.