L’usage plutôt que la possession

Le 16 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

Le consommateur désire avoir accès aux services dont il a besoin. Mais maintenant il ne désire pas forcément la possession du bien. Les besoins sont différents. Nous passons d’une économie de la possession à celle de l’usage. Le consommateur est prêt à payer pour utiliser un produit sans avoir besoin de l’acheter.

Le marché transforme les produits en service.

Le secteur marchand s’est emparé de cette évolution des comportements. Une nouvelle forme de demande apparait, le commerce adapte son offe. Les exemples ne manquent pas.
Ce peut être une entreprise qui loue l’outillage nécessaire aux travaux du moment à un particulier. Ou encore comme à Rennes, le service de City Roul' donne accès à une flotte de véhicules en libre-service. Cette économie de la fonctionnalité répond aux attentes des usagers. Cette relation à l’objet a considérablement évolué ces dernières années. D’une société de consommation de masse, serions-nous en train de nous installer durablement dans une volonté de consommation raisonnée ? Est-ce une nouvelle ère de la consommation collaborative ?
Un exemple parmi d’autres : Seuls 59% des 18-24 ans disposent aujourd'hui d'une voiture contre 74% il y a 20 ans. Pourtant la mobilité n’a jamais connu une si forte importance.

De nouveaux services de partage.

Ces nouveaux services de partage mettent en œuvre le principe d’économie de fonctionnalité, qui consiste à proposer la vente d’un service (l’usage d’un bien) plutôt que la vente du bien. Des réseaux d’échange direct entre particuliers se multiplient autour de ce concept. Cette consommation collaborative correspond au fait de prêter, louer, donner, échanger des objets.
Les particuliers mettent la propriété de leurs objets à la disposition des autres. La liste des sites internet communautaires permettant ce type d’échanges gagne toutes les thématiques. Il est possible de partager vêtements, outillages, petits plats ou encore canapé ou sa maison, mais aussi une place de parking ou du matériel électroménager. 

 
Dernière offre de rencontre entre particuliers, la mise à disposition de la machine à laver de votre voisin. Il fallait y penser.

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.