Innovation : des sachets alimentaires solubles dans l’eau

Le 15 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Monosol, le leader mondial de la fabrication de films solubles dans l'eau, vient de créer des films comestibles hydrosolubles. Les applications alimentaires peuvent être nombreuses.

 

L’innovation est proposée sur des sachets de thé. Transparents, ils sont solubles dans l’eau chaude ou froide sans goût ni odeur particulière. Le brevet est en cours d’homologation, mais déjà, de nombreuses autres applications dans les industries agroalimentaires ou la restauration peuvent être envisagées : tout type de boissons instantanées en sachet ou en sticks, des sauces, des soupes, des céréales pour les petits déjeuners, des compléments alimentaires, des sachets protéinés et plus généralement tous les sachets de poudre déshydratée…

 

Cette innovation répond à deux attentes concomitantes :

  • La praticité : avec un gain de temps de préparation,
  • Le développement durable : avec la suppression d’un niveau d’emballage pour une meilleure gestion des déchets.

Ingestion des déchets ?

Les développements paraissent immenses et peuvent attirer nombre d’industriels, mais une question se pose pourtant. Si des applications existent déjà dans les produits ménagers (tablettes de lessives…), il s’agit, dans ce cas précis, d’un élément constitutif du produit alimentaire qui va être ingéré par le mangeur.

A la vue de l’engouement du public pour toute forme de naturalité, l’ingestion d’un film, même comestible, peut-il être envisagé par les consommateurs ?

ThéL’heure est à la suppression de tout adjuvant, à la désindustrialisation des process et à la simplification des recettes. On assiste au retour des ingrédients des recettes « d’avant », ceux que n’importe quelle mère de famille peut avoir dans sa cuisine. La vague du « comme à la maison » rejette les produits trop processés comme étant symptomatiques d’une industrie agroalimentaire qui engendre la suspicion et dont on ne veut plus. Le consommateur n’est peut être pas prêt à « tout avaler »…

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Les solutions repas Feed "all in one" ou l'apologie de la pause déjeuner au format XS

Le 17/05/2017

Repas simplifiés, raccourcis, grignotés en solo, abandon de la table au profit de produits nomades, à manger sur le pouce... L’arrivée remarquée de Feed, smart food "all in one" en réponse à ces nouveaux rythmes interpelle à l’heure où une récente enquête du CREDOC annonce qu’en France,en 2016, la désinstitutionnalisation des repas s’essouffle… [...]

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?