En 2011 le e-commerce pesait 38 milliards d’euros en France.

Le 03 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
D’après une étude Xerfi-Precepta le e-commerce en France a connu une progression de 22% en 2011 par rapport à l’année antérieure. Le chiffre d’affaires dégagé par cette forme de distribution représenterait 37.7 milliard d’euros, soit 3.2% de la consommation des ménages.

Les pure-players (entreprise distribuant exclusivement par Internet) du marché français sont les principaux bénéficiaires de ces ventes à distance. Mais les commerces traditionnels tendent à diversifier leur mode de distribution et à offrir à leur clientèle un magasin virtuel en complément de leur boutique physique. Une tendance qui devrait se confirmer dans les prochaines années.

Dans une mise en perspective le e-commerce progresserait de 15% en moyenne jusqu’à l’horizon de 2015 :

  • 2012 +18%
  • 2013 +16%
  • 2014 +14%
  • 2015 +13%

En 2015 l’activité générerait 66.7 milliard d’euros. Cela représentera alors 5.4% de la consommation des ménages français.

A lire également

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.

Le centre-ville : un lieu de convivialité plébiscité par les français.

Le 17/06/2016

Dans le cadre des onzième assises nationales du centre-ville, une étude réalisée par Consumer Science et Analytics (CSA) réalisée en mai 2016 fait ressortir l'intérêt que porte le français à son centre-ville comme lieu de vie.