Vers des plateformes toujours plus modulaires

Le 23 mai 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La standardisation des architectures véhicules autour de plateformes modulaires est un enjeu industriel majeur pour les constructeurs. Volkswagen continue de montrer la voie avec sa nouvelle plateforme MBQ.

Les plateformes modulaires pour plus de diversité, de flexibilité, de réduction des coûts

La plateforme modulaire est tout ce que le constructeurs peut rendre commun entre ses modèles sans compromettre les attentes de différentiation de son client. Standardiser les composants qui ne se voient pas, standardiser les géométries, tendre vers des modules « plug&play » permet de répondre à des objectifs opposés :

  • Rendre possible toujours plus de combinaisons pour le client en multipliant le nombre de modèles, de silhouettes de motorisations (incluant désormais le thermique, l’hybride, l’électrique).
  • Permettre au client de personnaliser son véhicule
  • Etre capable d’adapter la production à des variations de volumes de plus en rapides et imprévisibles en rendant les usines plus flexibles
  • Réduire les temps et les frais de développements à chaque nouveau modèle (dans un contexte de diminution des durées de vie des modèles),
  • Limiter les frais de gestion de la diversité par les ateliers de production devant être capable d’assembler plusieurs modèles différents.

La capacité des constructeurs à standardiser leurs architectures est ainsi devenu un enjeu clé pour maîtriser les coûts de développement et de production tout en répondant à la croissance exponentielle des combinaisons proposées au catalogue.

De la plateforme au module

Les premières standardisations ont concerné les composants des modèles d’une même gamme de véhicule : les petits modèles, les modèles compactes, les modèles haut de gamme… Les éléments de carrosseries, de liaisons au sol, de motorisations sont ainsi communs à plusieurs modèles d’une même gamme de véhicule, essentiellement les parties basse du véhicules. Les usines terminales de production des véhicules peuvent ainsi être spécialisées sur une gamme de véhicule et bénéficier des effets d’échelles positifs de la standardisation des composants. Ces logiques de « plateforme » s’orientent désormais plus sur la logique de « module », plusieurs modules pouvant être partagés avec plusieurs gammes de véhicules. La combinaison de plusieurs modules standards permet de passer d’une plateforme à une autre. Les constructeurs augmentent ainsi la communauté de pièces entre les modèles, augmentent les possibilités de diversité sans faire exploser les frais de développement et augmentent la flexibilité des usines sur plusieurs gammes.

 

L'exemple de Volkswagen et sa plateforme MBQ

Le groupe Volkswagen apparait comme un modèle dans l’application de cette stratégie. La multiplicité des marques du groupe (VW, Audi, Seat, Skoda pour les marques généraliste) cache une très forte communauté de pièces imposées aux équipes de développement. L’ensemble des marques représente plus de 200 modèles de véhicules ! La politique de plateforme modulaire du groupe n’est sans doute pas l’unique raison de son succès et de sa performance financière mais cette stratégie industrielle de mutualisation et de flexibilité des usines est une force du groupe reconnue par beaucoup d’experts automobiles.

Volkswagen confirme cette stratégie avec sa nouvelle plateforme modulaire « MBQ » sur laquelle repose sa nouvelle stratégie industrielle appuyée par un plan d’investissement de plusieurs milliards sur 5 ans.

Cette nouvelle plateforme « MBQ » (Modular Transverse Kit) doit couvrir les gammes de véhicules allant de la Polo, à la Golf, jusque la Passat. Cela représente 3 tailles de véhicules à motorisation transversale. La plateforme  « NSF » (New Small Family) couvre les petites voitures de ville comme la Up!. La plateforme « MLB » (Modular Longitudinal Kit) couvre les plus gros véhicules à moteur longitudinal (Audi A4, Audi A6…). Enfin la dernière plateforme « MSB » couvre les modèles de sport du groupe. Comme on le voit sur le graphique, les plateformes ont des zones de recouvrement. Chacune des plateformes est attribuée à une marque : les 2 premières à Volkswagen, la MLB à Audi, et la MSB à Porsche.

Kit d'assemblage Groupe Wolkswagen

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?