L’édition limitée, une démarche inédite au rayon boucherie

Le 30 avril 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Fort du succès des offres éphémères en restauration rapide, Charal tente également l’expérience avec un Burger Italien.

En février, Mac Donald sortait ses burgers au Saint-nectaire et au Cantal AOP en édition limitée, suivis ce mois-ci du Mac Baguette, également en édition limitée. Pour la période estivale, c’est au tour de Charal de répondre au besoin de variété du consommateur. D’avril à septembre, la marque propose un burger italien en format généreux (220 g), composé d’un pain ciabatta parsemé d’origan, d’un steak haché origine France (80g), d’une tranche de mozzarella, de lamelles de poivrons marinés et d’une sauce au basilic. La praticité n’est pas en reste : le produit se réchauffe au micro-ondes en 75 secondes, directement dans sa Grillbox®.

Pour Charal, « l’une des clés du succès du marché repose sur la variété ».

L’innovation est un facteur clé de compétitivité, permettant de renouveler l’intérêt des consommateurs en permanence. A l’instar des cartes de restaurant qui refondent leur offre régulièrement, les marques en GMS cherchent elles aussi à créer l’événement. L’édition limitée présente des avantages multiples :

  • elle génère du buzz,
  • elle éveille la curiosité,
  • elle offre au consommateur zappeur de nouveaux goûts, palliant ainsi le risque de lassitude,
  • elle accélère le processus d’achat, créant en quelque sorte l’urgence pour le consommateur qui pourrait passer à côté DU produit à goûter absolument…

 

La série limitée offre en outre une visibilité complémentaire en linéaires

Offre Burgers Charal

Si Charal propose une gamme de burgers relativement large, avec de nombreuses références (frais et surgelés), l’édition limitée pourrait permettre à l’industriel de booster les ventes de ses produits cœur de gamme. Elle constitue une variante dans l’offre et accroît donc la visibilité de la marque dans des linéaires de plus en plus convoités.

En cas de succès de la démarche, quelle recette nous réservera Charal au mois d’octobre ?

A lire également

OPCALIM  Programme Mut'Eco

Transition numérique des IAA : un coup de pouce sur les fonds de formation

Le 15/05/2018

Du 1er mars au 31 octobre 2018, OPCALIM mobilise 2.4 millions, dont 1.9 millions pour Bretagne et Pays de la Loire, pour financer les formations des entreprises agro-alimentaires < 250 salariés.

Substituts de viande : vers des appellations misant sur les caractéristiques propres au végétal ?

Le 14/05/2018

Alors que Le Boucher Vert vient de changer son nom pour Hari&Co, la marque va peut-être devoir réaliser une seconde refonte de ses packs… Un amendement adopté le 19 avril 2018 compte interdire aux acteurs du végétal d’utiliser les noms propres à l’univers de la viande.

Viande persillée : comment le packaging peut favoriser l'acte d'achat ?

Le 07/05/2018

En décembre dernier, Interbev livrait ses objectifs dans le cadre du plan de la filière viande bovine, mettant notamment l'accent sur l’amélioration de l’expérience gustative. Le persillé, synonyme de jutosité et de tendreté, fait partie des réflexions. Encore faut-il s'attacher à la présentation pour inciter les consommateurs à l'achat...