Des compléments alimentaires en MDD avec la gamme Casino Bien pour Vous

Le 12 avril 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Après un an d’exploitation, la gamme « Bien pour vous », MDD de Casino s’étoffe d’une proposition de compléments alimentaires.

 

Lancée fin 2010 la gamme Casino Bien pour vous est segmentée en 4 promesses santé :

  • Forme : Minceur, Détente, Digestion
  • Protection : Capital osseux, Protection cellulaire, Prévention cardio-vasculaire
  • Alimentation spécifique : Sans gluten, Sans lactose, Sans sel
  • Sport : Sport, Vitalité

Les compléments alimentaires proposés par Casino intègrent ces 4 segments en se positionnant sur le créneau des vitamines et minéraux dont les allégations les concernant  ont bénéficié d’un grand nombre d’avis positifs de la part de l’EFSA.

 

 casino Magnésium

Gamme FORME Détente

Compléments alimentaires Magnésium et B6

Décontraction musculaire par l’effet du magnésium

Bon fonctionnement du système nerveux grâce à la vitamine B6.

 Casino Calcium

Gamme PROTECTION Capital osseux

Compléments alimentaires calcium et vitamine D3

Un comprimé effervescent couvre 63 % des apports journaliers recommandés (AJR).

 

 Casino vitamines ACE

Gamme PROTECTION Protection cellulaire

Compléments alimentaires vitamine A C et E

Cette combinaison de micronutriments aux propriétés antioxydantes (zinc, sélénium et vitamines A, C et E) contribue à lutter contre les radicaux libres qui provoquent l’oxydation cellulaire.

 

 Casino vitamine C

Gamme SPORT Vitalité

Compléments alimentaires vitamine C

La vitamine C participe au bon fonctionnement du système immunitaire, et à la transformation des nutriments en énergie. 

 

 

Compléments alimentaires : segment porteur pour les MDD ?

Compléments alim MarquesEn GMS, le marché des compléments alimentaires est partagé entre 4 marques principales dont Juvamine est clairement leader avec 38 % de part de marché.

Après plusieurs années difficiles, le marché se redresse avec un CA global 2011 de 89,2 M€, en hausse de +0.7% (source : Points de vente de janvier 2012 d’après IRI CAM P10/2011). Cette hausse est particulièrement due à la bonne santé du segment de la phytothérapie. Le segment des vitamines reste, quant à lui, encore à la peine.

 

Compléments alim DistributionPourtant, l’analyse des circuits de distribution laisse présager d’un fort potentiel pour la GMS, celle-ci ne représentant que 9% des ventes de compléments alimentaires.

 

Avec le déremboursement de nombreux médicaments et les tensions sur le pouvoir d’achat, les consommateurs devraient être amenés à acheter leurs compléments alimentaires de plus en plus en GMS.

Associé au fait que la nutrition/santé continue d’être identifiée comme un segment porteur, le redressement des compléments alimentaires ne pouvait échapper à la vigilance des marketings d’enseignes. C’est, sans doute, ce qui a conduit Casino à investir ce marché qui lui permet, en outre, de rester dans sa logique de gamme nutrition/santé « Bien pour Vous ». A voir si d’autres distributeurs vont suivre…

A lire également

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?

Les nouvelles recommandations Anses, des impacts en IAA ?

Le 27/04/2017

L'Anses a publié les nouvelles recommandations nutritionnelles en terme de santé publique. De nouvelles catégories d’aliments, des contaminants alimentaires repérés et des habitudes alimentaires observées déterminent des objectifs de fréquence et de portions de consommation. Ces nouveaux repères ne seront pas sans conséquence pour le foodservice.