Restauration collective 2011 : chiffres clés et tendances

Le 11 avril 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La crise économique qui touche toute l’Europe ne semble pas avoir trop pénalisé la restauration collective en 2011. Les Sociétés de Restauration Collective Européennes ont servi 6 milliards de repas pour un CA de 24 Mds d’Euros en 2011.

La restauration collective en France = marché global 18,7 Mds euros en 2010 (Source Xerfi)

Les principales SRC françaises affichent des résultats positifs et des croissances élevées pour nombre d’entre elles.

Dans la restauration d'entreprise :

  • Fusions et acquisitions successives de sociétés
  • Tassement des marges
  • Légère érosion du prix moyen du plateau
  • Développement de l’offre snacking
  • Engagement dans le développement durable et mise ne place de plans de maîtrise des coûts

Dans la restauration scolaire :

  • Année positive pour les SRC sur l’enseignement
  • Hausse du nombre d’enfants scolarisés et des demi-pensionnaires
  • Prise en compte des aspects nutritionnels avec l’application du GEMRCN
  • Modification des politiques d’achat pour intégrer des producteurs locaux et biologiques
  • Apparition de notions de développement durable : gaspillage, recyclage, biodiversité, réduction eau, électricité
  • Exigence accrue en qualité

Dans la restauration santé :

  • L’allongement de la vie laisse présager d’un fort potentiel
  • Augmentation de l’âge des résidents avec une entrée de plus en plus tardive en maison de retraite
  • Concentration des établissements de santé et recherche d’un mono-prestataire
  • Négociations tendues
  • Demande de prise en compte des aspects nutritionnels et d’adaptation de plus en plus poussée aux différentes pathologies ou au handicap
  • Besoin en matière d’hôtellerie globale qui incite au développement du facilité management
  • Secteur en pénurie de professionnels

 

Typologie des opérateurs en France (sur le classement des 35 SRC du panorama de Neorestauration)

Marché de la RC concédée en France estimé à 6,110 Milliards d'Euros

Majors (CA > 1Md€)

PM = 81 % contre 84 % en 2010

Grandes régionales (CA > 15 M€)

PM = 16.7 % contre 13,90 % en 2010

PME (CA entre 2 et 15 M€)

PM = 2,3 % contre 2,1 % en 2010

 

Top 10 des opérateurs en France

Groupe

Chiffre d'affaires HT 2011

en millions €

Evolution versus 2010

Nb de restaurants

Effectifs

Groupe Sodexo France

1960.63

+ 0.2 %

5446

31758

Elior

1836.80

+ 10.5 %

4080

27500

Compass Group France

1158

+ 1.2 %

2334

15802

Api Restauration

305.01

+ 12 %

1631

4014

Dupont Restauration (a racheté Yvelines Restauration)

154.62

+ 17.5 %

454

2100

Ansamble (acquise par Elior)

150.17

+ 10.4 %

592

2405

Convivio

76

+ 8.7 %

189

1400

R2C Restauration Coll Casino

64.28

+ 7.6 %

101

958

Multi Restauration Service (MRS)

64.03

+ 7.3 %

133

Nc

Apetito France

46.42

+ 7.2 %

145

687

 

Part de la restauration concédée par segment de marché en France (source Xerfi Nov 2011)

Entreprises / administrations

55 %

Santé / social

15 %

Enseignement

23 %

 

Et en Europe ?

L'Allemagne = Marché à 16,3 Mds € en 2011 (+ 3,8 %) : la bonne santé globale de l’économie allemande s’est reportée sur le secteur de la restauration en général avec une croissance des dépenses en RHD de 4,1 % en moyenne. La restauration collective en a aussi bénéficié avec une hausse de 3,8% La fréquentation des restaurants d’entreprise a augmenté de 3,6% au mois de décembre ; les communes réduisent leur déficit et reprennent leur investissement dans la restauration scolaire. Une hausse de la fiscalité est à craindre de 7% à 19% de TVA pour tout repas livré accompagné d’un service. A suivre les décrets d’application…

L'Espagne = Marché à 3,5 Mds € en 2011 (+ 1,5 %) : Les difficultés économiques espagnoles sont ressenties différemment selon les segments. Le secteur le plus touché est la santé qui souffre des politiques d’austérité budgétaires du gouvernement central est des communautés autonomes. A l’inverse, la restauration d’entreprise bénéficie des difficultés financières des espagnols. Globalement, la restauration collective espagnole devrait connaître une vague importante de concentration.

L'Italie = Marché à 8 Mds € en 2011 (+ 2 %) : Malgré une économie générale du pays en crise, le secteur de la restauration collective a maintenu son marché au niveau de 2010. Face aux baisses des budgets publics, à la réduction des effectifs en entreprise et au durcissement des exigences des appels d’offre en restauration scolaire, les SCR ont répondu par la concentration (acquisitions) et la diversification (global service).

Le Royaume Uni = Marché à 12,2 Mds € en 2011 (- 2 %) : 2011 n’a pas apporté d’embellie sur une année 2010 déjà en berne. Les sociétés de taille intermédiaire, misant sur la qualité de leur cuisine (partenariat avec des chefs), s’en sortent mieux que les grosses entreprises. Le secteur craint un impact plutôt négatif des Jeux Olympiques sur la restauration collective.

Source : d’après Néorestauration Avril 2012

A lire également

Si le végétal gagne du terrain, les Français restent attachés à la consommation de produits carnés. Les chiffres en faveur du flexitarisme…

Le 14/12/2017

En 2016, le Petit Robert intégrait dans ses pages le mot "vegan". En 2017, c'est le mot "flexitarisme" qui a fait son arrivée dans les dictionnaires de la langue française. Ce terme bénéficie ce jour d’une forte notoriété auprès des médias, sur les réseaux sociaux et, par conséquent, dans la stratégie des marques.

Paléo 21, retour aux sources

Le 10/11/2017

Nouveau restaurant de la capitale, Paléo 21 associe dans les assiettes des protéines animales, beaucoup de végétaux et des omégas 3, ingrédients empruntés au régime "Paléo", régime de nos ancêtres préhistoriques...Tout en répondant à une tendance sociétale de quête permanente d'une santé parfaite, Paléo 21 propose une carte alléchante.

Tendance partage : de l'entrée au dessert...

Le 12/10/2017

Manger n’aspire pas seulement à nourrir le corps physiologiquement, manger c'est ausi "nourrir" le lien social. De la planche à partager à la pièce maxi format, la commensalité prend plusieurs formes, avec pour objectif de lier et réunir des groupes de consommateurs. Tendance forte, le partage se fait désormais de l'entrée au dessert.