Seniors, internet et réseaux sociaux

Le 29 mars 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

En partenariat avec le premier réseau social pour seniors Quintonic et le spécialiste du websocial Hopscotch, l'institut de sondage LH2 a réalisé en septembre 2011 une enquête par téléphone sur un échantillon de 436 personnes âgées de 50 ans et plus. 

En premier lieu, il apparait que ce qui freine avant tout l'utilisation et l'intérêt des seniors pour Internet reste l'accès à Internet. Dans l'étude citée, 67% des personnes interrogées disposent d'Internet.

 

Seniors, Internet et réseaux sociaux

A partir de la retraite, les seniors ont du temps. Afin de maintenir leur vie sociale et lutter contre un éventuel isolement, certains investissent le net.

Ainsi, parmi les seniors ayant une connexion internet :

  • 14% déclarent privilégier le net pour occuper leur temps libre, la télévision restant le média privilégié,
  • 41% vont directement sur le net pour s'informer sur les loisirs et sorties dans leur région,
  • la moitié des répondants considèrent Internet comme un élément important voire essentiel de leur vie sociale, même si la famille et les amis restent les éléments moteurs.
  • 1 senior sur 4 est inscrit sur un ou plusieurs réseaux sociaux (Facebook, Twiter...), dont 30% depuis moins d'un an.

Pour l'usage des réseaux sociaux, l'étude met en avant les points suivants :

  • L'intérêt principalement évoqué est de loin la possibilité de communiquer et d'entretenir ses relations avec sa famille et ses amis, autrement dit son cercle social déjà existant,
  • Les non-inscrits motivent leur choix par leur préférence pour une communication en face-à-face,
  • Toutefois, ils seraient près de 25% à s'inscrire pour entretenir leur vie sociale ou lutter contre la solitude.

 

 

Les réseaux sociaux possèdent donc encore un fort potentiel de croissance, mais doivent respecter quelques règles :

  • l'usage doit en être simplifié au maximum
  • les règles de sécurité des informations publiées doivent être claires et lisibles, 
  • leur usage doit pouvoir être couplé avec une animation constante et des services en lien avec cette cible. Par exemple, l'organisation de rencontres réelles permettant de réconcilier "vie numérique" et "vie réelle".

La multiplication récente des réseaux sociaux ne s'accompagne donc pas toujours de succès auprès des seniors.

De plus, pour les réseaux sociaux luttant contre l'isolement, les personnes isolées ne sont généralement pas utilisatrices de nouvelles technologies. Il faut donc proposer des services et outils complémentaires et indispensables : accompagnement, proposition d'activités, référent local...

 

Les acteurs du marché

Principaux réseaux sociaux seniors créés sur différentes thématiques :

  • Réseaux communautaires entre seniors actifs:
    • Quintonic est le principal acteur français. Il compte actuellement plus de 50 000 membres répartis dans plus de 40 groupes régionaux. En effet, Quintonic  s'appuie sur une forte implication locale, à la fois via les rencontres organisées et les contenus publiées (presse, avis de sorties...). Il se considère comme "créateur de lien social" en concrétisant dans la vie réelle les rencontres virtuelles, via la personnalisation du profil d'un utilisateur avec ces centres d'intérêt et sa localisation.
    • Boobos est un site pour les plus de 50 ans et a la particularité de proposer un grand nombre d’activités, d’endroits à visiter ou de voyages à réaliser seul ou en groupe.
    • Bitwiin a pour objectif de soutenir les seniors dans leur recherche d'emplois ou de les préparer à une retraite active.
  • Réseaux sociaux de proximité:
    • Voisin'âge a été lancé par l'association "Les Petits Frères des Pauvres" et a pour but de rompre l'isolement social des plus de 50ans.
    • Ma résidence a pour but de favoriser les relations entre habitants d'une même ville, d'un même quartier, d'une même rue, en plaçant le résident au coeur de l'éco-système (commerce, voisins, associations...) via des petites annonces, informations locales...
    • Les réseaux sociaux des villes : Pal'Réseau de la ville de Palaiseau, Paris Habitat...Les collectivités ont tout intérêt à offrir de nouveaux services à leurs seniors afin soit de les attirer, soit de faciliter le "Vivre ensemble".
  • Réseaux sociaux "intergénérationnels" :
    • Facebook : c'est le réseau social le plus utilisé par les seniors et n°1 tout âge confondu, avec plus de 2 millions d'utilisateurs de plus de 54 ans en France. Nous seulement il permet de rester connecter avec la famille, partager photos, vidéos, mais aussi de discuter avec son entourage via la messagerie instantanée.
    • Twitter : seul 1 senior sur 20 y est connecté.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.