Ecologie industrielle : questions à Agnès Delamare, Eico système

Le 27 mars 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Agnès Delamare
L'écologie industrielle est une démarche novatrice favorisant l'émergence de synergies entre les entreprises afin d'optimiser leur flux de matières, d'eau et d'énergies. Agnès Delamare, dirigeante de Eico système, nous explique les multiples intérêts de la démarche.

Comment définiriez-vous l'écologie industrielle ?

L’écologie industrielle et territoriale est une démarche innovante qui considère un territoire, une zone d’activité économique, comme un écosystème naturel à part entière. L'objectif est de rompre avec l'approche linéaire classique en rendant le système industriel plus durable, à travers la mise en œuvre de synergies industrielles entre les différents acteurs. A l’instar de l’écosystème biologique, dans lequel les co-produits des uns sont une ressource pour les autres, le système industriel peut s’inspirer de ce fonctionnement où la gestion des ressources est optimisée. A partir d’une connaissance très précise des flux de matières, d’eau et d’énergies entrant et sortant de ce système industriel, des pistes d’échanges peuvent être identifiées. Ce sont les synergies éco–industrielles.

Il existe deux types de synergies. Les synergies de mutualisation permettent aux entreprises de se regrouper pour opérer une prestation unique : mutualiser la collecte des déchets, partager un restaurant d'entreprise, entretenir des espaces verts en gestion différenciée, mutualiser les services de contrôles obligatoires, faire des achats groupés de produits génériques (papiers, EPI)... Il existe aussi les synergies de substitution où les flux sortants des uns deviennent les flux entrants des autres : valoriser un excès de vapeur pour préchauffer une autre ligne de production, utiliser les déchets graisseux comme combustibles de substitution, valoriser les déchets métalliques en matériau de grenaillage...Les exemples sont nombreux.

Quels sont les intérêts de cette démarche ?

L'écologie industrielle présente plusieurs intérêts. Tout d'abord, il est d'ordre économique puisque la démarche permet de réaliser des économies d'échelle, de réduire les coûts des transports,Eico système, Ecologie industrielle conseil et organisation d'approvisionnement en matières premières et de traitement des déchets. Ensuite, il est d'ordre environnemental. La démarche tend à réduire la consommation de ressources naturelles, à économiser l'énergie et à réduire les pollutions et les nuisances. Puis, il est d'ordre social car elle envisage de relocaliser les activités à proximité des ressources primaires ou secondaires nouvellement identifiées. Pour finir, c'est également sur le volet de l'attractivité territoriale que se positionne l'écologie industrielle. Les réflexes d'échange et d'optimisation de la gestion des flux favorisent l'ancrage territorial.

Comment faire pour passer à l'action ?

Une entreprise ne peut pas se lancer isolément dans une telle démarche. Il faut avant tout fédérer un certain nombre d'acteurs motivés. Les clubs d'entreprises peuvent être un bon point de départ. Dans un second temps, il s'agit de bien définir le projet, les acteurs-cibles, le périmètre. Un pré-diagnostic permettra de mettre en avant le contexte et les enjeux propres au territoire donné. La troisième étape est le coeur de la démarche de l'écologie industrielle : il s'agit de faire un inventaire des flux et des stocks de toutes les activités industrielles. C'est ce qu'on appelle l'étude du métabolisme industriel. Cette collecte de données permet d'identifier toutes les synergies potentielles. L'étape suivante est de faire l'étude de faisabilité des synergies identifiées. Chaque piste est évaluée sous les angles technique, environnemental, réglementaire et économique. Un plan d'actions vient ensuite mettre en oeuvre ces synergies.

Si certaines actions ont un temps de retour sur investissement rapide, d'autres nécessitent d'inscrire les actions sur le long terme. Il est important de développer l'animation et la diffusion de ses propres expériences et de maintenir les actions collectives. L'écologie industrielle est une partie de la réponse aux enjeux de développement durable.

Agnès DELAMARE est créatrice et dirigeante d’EICO SYSTEME à Nantes depuis le 1er janvier 2012. Ancienne chef de projet au sein de l'association ECOPAL, elle a réalisé l'inventaire des flux auprès de 150 industriels dunkerquois. Elle a également participé à l'élaboration du guide méthodologique COMETHE pour la mise en oeuvre de l'écologie industrielle.
Site d'Eico système : http://eicosysteme.fr/index.php

Les derniers entretiens

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15 avril 2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

La douane, mon partenaire à l’international

Le 12 novembre 2015

Interview croisée de Martine Huitema, Responsable Import-Export chez Canon Bretagne et Virginie Tillet, Chef du Pôle Action Economique à la Direction Régionale des Douanes, qui mettent en avant les bénéfices du dialogue entre l’industriel et les services de la douane.

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29 juin 2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

A lire également

Retrouvez l'atelier "Le territoire, levier de la transition écologique et énergétique

Le 10/09/2015

Le troisième atelier "transition énergétique" de l'année 2015 a eu lieu le 10 septembre 2015 à la CCI Rennes de 8H30 à 12H00.
regardez en différé la vidéo et retrouvez les présentations.

Territoires, facilitateurs de la transition écologique et énergétique des entreprises

Le 01/09/2015

Pour faire face au enjeux de la transition énergétique, chaque entreprise peut mettre en oeuvre des actions individuelles d'adaptation. S'intégrer dans une dynamique collective lui permet d'aller plus vite et plus loin. C'est l'objectif des collectivités qui développent des démarches territoriales.

Retrouvez les présentations de l'atelier " Autoconsommation/autoproduction" du 9 juillet 2015

Le 09/07/2015

L'atelier du 9 juillet 2015 a été l'occasion de présenter la question de l'autoconsommation et de l'autoproduction pour les entreprises.
Pourquoi est-il pertinent de s'intéresser à une démarche d'autoconsommation dans le cadre d'une démarche de performance énergétique globale ?