Croust’Wish : de beaux ingrédients pour des salades et sandwichs composés en dix secondes.

Le 12 mars 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Le marché des sandwichs atteint une certaine maturité. La concurrence est rude, les taux de croissance fléchissent (+0.8% en volume vs +2.5% en 2010). En conséquence, les acteurs du segment explorent aujourd’hui de nouveaux horizons.

A l’instar de Sodebo qui se lance sur la salade repas en GMS, Croust’Wish, concept de restauration rapide que l’on découvrait lors de l’édition 2011 du Sandwich & Snack Show, adapte aujourd’hui son outil à l’élaboration de salades.

Rapidité d’élaboration, transparence et fraîcheur du produit :

Croust’Wish est une solution développée par l’entreprise Oréquip’, permettant de séparer les ingrédients du pain, qui garde alors ses qualités organoleptiques. Les garnitures sont disposées sur une réglette et mises en valeur dans des vitrines froides. Le client choisit sa recette qui sera alors glissée dans un pain ou aujourd'hui dans une barquette.

 

Un concept évolutif

Conçu à l’origine autour des sandwichs, il offre désormais la possibilité de substituer le pain par une base de salade verte ou de pâtes. Comme pour le sandwich, la salade conserve son croquant et les ingrédients sont mieux valorisés. Outre le rendu gustatif, cette solution permet de monter en gamme, avec des offres plus sophistiquées.

Croust'Wish2

Boulangerie, traiteur, station essence, restauration rapide....

Près de 300 boulangeries en France ont placé ce concept dans leur point de vente. Du côté de la GMS, une quinzaine de magasins se sont lancé dans l’expérimentation. L’Intermarché d'Angers l’a mise en place depuis septembre 2011 et enregistre une augmentation de ses ventes (+70%), une réduction de la casse, une montée en gamme et par conséquent une augmentation du ticket moyen.

A noter que le fournisseur associe, à l’achat du concept, deux journées de formation en magasin. Des sessions d’information et de présentation du marché du sandwich sont également proposées au Croust’wich center, proche de Marne la Vallée.

Un concept qui s'inscrit dans un tendance phare : le plaisir

« Manger vite, sain et nomade n’implique pas nécessairement de se nourrir d’aliments tristes, insipides et standardisés », insiste Rémy Lucas, Directeur Général de Cate Marketing. Le snacking met désormais le plaisir à l’honneur : plaisir de trouver des produits de qualité, de toute fraîcheur, avec de beaux ingrédients, plaisir de savoir exactement ce que l’on mange

Ce concept (et son évolution) démontre que les fournisseurs d’équipements comme les industriels de l’agro-alimentaire focalisent leurs efforts sur la tendance plaisir en travaillant à l’optimisation du goût et à la magnification des ingrédients.

A lire également

Des usages culinaires pour Bonduelle

Le 12/10/2017

Recommandations nutritionnelles, mise en avant du végétal par les restaurateurs, nouvelle forme de socialisation, politique de restauration collective en faveur du flexitarisme, le végétal est au centre des débats et de l'assiette ! Bonduelle réagit et innove en termes d'usages culinaires avec "Mes astuces légumes", au rayon surgelé.

Brut Butcher, concept 100% viande

Le 26/09/2017

Concept hybride entre boucherie et fast-food à la française, Brut Butcher, met à l'honneur la viande de boucherie. Nouvelle coqueluche de restauration "fast casual", ce concept a été lancé par une famille d'artisans bouchers qui a souhaité allier ses 2 passions, la boucherie et la restauration.

Du "ready to cook" dans l'univers carné

Le 22/09/2017

Dans un contexte de marché peu favorable, entre la méfiance envers les filières animales, la végétalisation de l'alimentation, les industriels de la viande doivent repenser leur offre pour répondre aux attentes du consommateur. A l'instar de Tönnies, Socopa se positionne sur le "Ready to cook", version porcine.