Le groupe Castorama innove avec son portail collaboratif « end to end »

Le 07 mars 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Un portail collaboratif développé pendant un an par Castorama et Id Logistics permet désormais de connecter entre eux les acteurs de supply chain.

Conçu en partenariat avec la société ID Logistics, le portail collaboratif "end to end" du groupe Castorama permet, depuis le 1er juillet dernier, de connecter entre eux un grand nombre d’acteurs de sa Supply Chain: soit 150 fournisseurs en flux tendus, 4 plateformes, 8 entrepôts, et 102 magasins (soit 1,5 Millions de palettes par an, ou 60% de ses flux). Grâce à ce concept innovant, interfacé aux TMS et WMS du groupe, les approvisionnements sont améliorés et les ruptures limitées, les relations entre les différents interlocuteurs simplifiées, le taux de service client accru et les coûts issus de la Supply Chain diminués. Il permet également de partager le même niveau d’information, au même moment, avec les 650 utilisateurs, où qu’ils soient sur la chaine, en toute sécurité. Désormais, les magasins ont la possibilité d’anticiper les livraisons jusqu’à 48  heures, les transporteurs pourront mieux organiser des groupages, la planification sur les plates-formes sera optimisée et le temps de réaction en cas d’anomalie sera minimisé.

Six mois après la mise en place de ce portail, les résultats sont jugés satisfaisants par cette enseigne de bricolage: le taux de ponctualité transporteur à augmenté de 5,5%, les coûts logistiques ont été réduits de 3%, les temps de traitement et de saisie ont quant à eux divisés par 2 et l’empreinte carbone diminuée de 2%. Il n’est donc pas surprenant que Castorama ait pris la décision d’étendre ce système à l’intégralité de ses flux d’ici 2013. Aujourd'hui, chaque acteur peut suivre les flux physiques en temps réel et de manière transparente, dans le cadre d’une chaîne logistique étendue.

Candidat au Forum des ROIS de la Supply Chain 2012 organisé mi-janvier par Supply Chain Magazine, cet outil collaboratif, dont la conception a demandé un an de développement, doit encore évoluer au cours des prochaines années, afin de prendre en compte tous les échanges possibles. L’intégration des flux cross dock acheminés par trains, conteneurs et les enlèvements Castorama permettront par ailleurs de massifier encore davantage les flux. De nouvelles fonctionnalités pourront également être ajoutées à l’avenir, notamment dans le domaine des prévisions de commandes et de la facturation.

Auteur(s)

Clément Moriceau, Alexis Le Corfec, Benoit Lory, Romain Prigent (étudiants de l’ESLI)

A lire également

Sans-gluten et objets connectés : rencontre de deux tendances porteuses.

Le 30/11/2015

L'internet des objets séduit les Français qui envisagent, pour 50 % d'entre eux, d’acheter un objet connecté prochainement (étude IFOP). En parallèle une prise de conscience s'opère quant aux intolérances ou allergies alimentaires. Une opportunité pour des outils qui sauraient se rendre indispensables dans le cadre du "quantified food" ?

Chasser les gaspillages en dessinant vos flux

Le 16/11/2015

Votre entreprise n’a de raison d’exister que pour apporter un produit/un service à un client. Pour le réaliser, de nombreux flux (biens, personnes, informations, argent) sont nécessaires. Mais tous ces flux, créent-ils vraiment de la valeur pour le client ? Ne seraient-ils pas plutôt une source de gaspillages ?

L'offre fibre aux entreprises : trois questions à François Jam

Le 25/09/2015

François JAM est responsable de la commercialisation de l'offre fibre auprès des opérateurs Télécom, au sein de Rennes Métropole Télécom. Pour Themavision, il fait un tour d'horizon des enjeux liés à l'adoption de la fibre par les entreprises.