Face à la crise, le consommateur français adapte son comportement d’achat des produits alimentaires.

Le 06 mars 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Faire baisser le coût de son panier ou de son caddie reste un objectif pour le chaland en cette période d’arbitrage du pouvoir d’achat. L’alimentaire confirme son statut de vecteur d’ajustement dans les équilibres budgétaires des ménages. Le consommateur devient plus rationnel.

Afficher en taille réelle Face à la crise, le consommateur français adapte son comportement d’achat des produits alimentaires.

Pour l’année 2012 le consommateur français devrait réduire ses dépenses dans l’alimentaire. C’est du moins ce que semble démontrer une étude d’Opinion Way pour Aldata.
Les stratégies divergent selon les comportements.
• un quart des sondés affirme acheter des MDD pour adapter le budget.
• un tiers dit faire plusieurs magasins pour trouver les meilleurs prix.
• 12% des répondants confirment acheter moins chaque semaine pour faire face à l’augmentation de prix.
• plutôt que de se voir proposer des promotions groupées ils sont 38%, à préférer des produits moins chers en permanence.
• 33 % plébiscitent les programmes de fidélité proposés par les enseignes.

Le comportement du consommateur français demeure rationnel en ces temps de crise du pouvoir d’achat. Contrairement à 2008 il n’y a pas de rupture dans la consommation comme le montre une étude de Kantar Worldpanel. L’année dernière, les consommateurs ont acheté en moindre quantité à chaque achat (-1%) privilégiant des volumes plus réduits. Les marques nationales ont laissé des espaces favorables aux MDD, privilégiées en cette période de crise. A contrario les discounters n’ont pas profité de cette opportunité, leur part de marché a baissé de 0.3 % en 2011.

A lire également

Passion Commerce : Les commerces du Pays de Rennes à l’honneur.

Le 30/09/2016

Quel commerce pour demain ? Renaud Sore-Larregain a apporté des clés de compréhension sur les évolutions des offres aux consom’acteurs. La dernière édition de Passion Commerce à la CCI Rennes mettait le focal sur ces nouveaux commerçants qui anticipent les exigences des consommateurs.

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.