e-réputation des entreprises : risques et opportunités

Le 24 février 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Surveiller son e-réputation permet à une entreprise de limiter les risques d'atteinte à son image. A partir de cette surveillance l'entreprise peut instaurer une relation de proximité avec ses clients. Une étude du Cigref approfondit ces démarches.

Etudiants à HEC, Pauline Rouaud et François Barriol ont mené une étude sur l'e-réputation des entreprises publiée par le Cigref : à quels risques les entreprises sont-elles exposées et quelles opportunités s'offrent à elles ?

Sur le plan des risques, la notion d'e-réputation recouvre la diffusion d'informations malveillantes, la désinformation, la rumeur, le dénigrement : autant de pratiques nécessitant une surveillance d'autant plus étroite et une réactivité d'autant plus forte que l'ampleur des dégâts est rapidement démultipliée par les réseaux sociaux. Le risque à prendre en compte est aussi celui d'atteinte à l'image de l'entreprise voire celui de piratage informatique.

L'étude publiée par le Cigref s'appuie sur le témoignage de professionnels et souligne un ensemble de pratiques permettant à une entreprise de se protéger face à de tels risques : les mesures à prendre sont souvent relativement simples à mettre en oeuvre, elles passent en particulier par une sensibilisation du personnel et la mise en place d'outils de veille adaptés.

Au-delà du volet protection, la surveillance de l'e-réputation permet à l'entreprise d'améliorer son écoute du client et l'aide à gagner en visibilité.

La conclusion de ce rapport insiste sur la nécessité d'inclure la réflexion sur l'e-réputation dans la stratégie numérique de l'entreprise.

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.