Toshiba, nouvel acteur en e-santé

Le 28 février 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Depuis 2008 et la création du service "marchés verticaux", la France est un pays pilote pour Toshiba en matière de solutions technologiques pour la santé, l'éducation et les entreprises. Comment et pourquoi le leader de l'électronique japonais se positionne-t-il sur le marché de l'e-santé ?

En 2009, Toshiba crée Cebea Toshiba Services, une société de conseils dans la mise en oeuvre de solutions à valeur ajoutée qui environnent les produits Toshiba. Ainsi, l'entreprise nippone ne se contente plus de vendre ses équipements, elle apporte un service supplémentaire et souhaite le commercialiser.

Ainsi, Toshiba Santé Places regroupe l'ensemble des solutions de Toshiba pour le secteur de la santé en quatre offres distinctes :

  1. Visioconférence,
  2. Audio Vidéo Formation, solution pour formateurs et utilisateurs,
  3. Pack de mobilité APA, solution d'instruction des dossiers APA pour les travailleurs sociaux,
  4. Maintien et hospitalisation à domicile, solution suivre médicalement et assister le patient à son domicile.

 

Toshiba, impliqué dans le projet Démeter dans le Bas-Rhin

Cette dernière offre pour personnes dépendantes est actuellement en test dans le cadre du projet Démeter, solutions technologiques de maintien à domicile et de coordination des professionnels médico-sociaux dans le Bas-Rhin. Toshiba y teste tablettes, téléviseurs, webcams, stylos numériques et le portail de contenus Toshiba Places dans le but de "laisser aux personnes âgées dépendantes le libre choix de rester à leur domicile tant que leur état de santé le permet".

 

L'expérimentation comme vecteur de validation marché

Outre l'aspect technique, l'expérimentation a aussi pour objectif de mieux identifier la viabilité économique des solutions e-santé de Toshiba. Le modèle économique est basé sur un abonnement à une "palette de services à domicile" de 100 € à 200 € selon les services choisis, explique Guy-Dominique Kennel, président du Conseil Général du Bas-Rhin.

Malgré un léger retard, dû notamment à la sélection des volontaires et à l'équipement nécessaire de leurs proches, le projet est jugé satisfaisant selon le personnel médical et un bilan sur les usages sera réalisé en juin 2012.

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.