Le marché de la musique numérique en progression.

Le 03 février 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En 2011 le marché mondial de la musique numérique aura connu une croissance annuelle de 8% selon la Fédération Internationale de l’Industrie Phonographique (Ifpi). Cela représente un tiers de l’ensemble du marché de la musique enregistrée.

Les mesures prises par les pouvoirs publics des différents états pour endiguer le téléchargement illégal ont profité à cette industrie. Avec 5,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2011, le secteur numérique progresse de 8 % en un an, soit 3,6 milliards de fichiers téléchargés légalement en 2011 (+17 %).

Au Etats-Unis, la vente de musique numérique a même dépassé celle de la musique sur support physique. Cela représente 52% des revenus pour un volume de 50.2% du marché de la musique

En France la loi Hadopi a certainement contribué à limiter les téléchargements illégaux. Les ventes de singles ont progressé de 23%, de même que celles des albums digitaux dont l'augmentation est de 71%. L’Ifpi fait  ressortir que les réseaux P2P (peer to peer) observaient une baisse de 26% des enregistrements pirates.

A lire également

Le chèque numérique, une aide à la performance des commerces.

Le 30/01/2017

Le dispositif chèque numérique a pour objectifs d'accompagner la montée en performance des entreprises commerciales, de favoriser leur bonne utilisation du numérique et de renforcer leur visibilité sur le net.

3ème Trophées du Commerce du Pays de Rennes.

Le 09/01/2017

Vif succès pour cette troisième édition des Trophées du Commerce organisée par l'Union du Commerce du Pays de Rennes. Ces Trophées ont départagé les finalistes. Un beau panel d’initiatives commerciales mis en lumière le temps d’une soirée et dont les gagnants seront accompagnés sur toute l’année 2017.

Transformation numérique des TPE en Bretagne.

Le 18/11/2016

La Région Bretagne lance un appel à projets expérimental qui a pour but d'accompagner les TPE dans leur transformation numérique. L’objectif est de valider si ce type de programme peut réellement constituer un effet de levier sur les petites entreprises et de promouvoir le caractère transformant par les outils numériques.