Naissance en France d'une agence de notation des chargeurs et donneurs d'ordres

Le 26 janvier 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La première agence de notation des entreprises de transport a été présentée officiellement à Paris le 20 décembre dernier. Rassurez-vous: elle ne se fixe qu'une mission pédogogique.

Philippe Mangeard, Président fondateur du groupe Modalohr, est le tout nouveau dirigeant de l'European TK'Blue Agency, première agence de notation des entreprises du transport et de la logistique. Lancée officiellement au Sénat le 20 décembre dernier, cette agence se fixe comme objectifs de "contribuer à établir un cercle vertueux pour une économie plus durable" et de "développer l'optimodalité". Pour aider les acteurs logistiques à choisir les modes de transport les moins polluants, elle délivrera chaque année aux chargeurs et prestataires une "notation extra financière relative à l'empreinte environnementale des choix logistiques". Ce TK Blue sera calculé à partir de 3 composantes:

  • ratio de Tonnes Kilomètres (TK) réalisé avec des modes de transport éco-responsables (mer, fleuve, ferroviaire),
  • progression de ce ratio par rapport à l'année précédente,
  • et comparaison avec le ratio moyen du secteur concerné. 

La France, l'Espagne, l'Italie et la Suisse vont expérimenter ce dispositif de notation dès 2012; dans l'Hexagone, les 2 premiers projets pilotes devraient concerner l'industrie agroalimentaire et la grande distribution. Ces TK blue devraient ensuite faire leur apparition en 2013 en l'Allemagne, au Benelux et au Royaume-Uni.

Pas question, via ce nouveau dispositif de notation, de fragiliser encore un peu plus le secteur du transport, qui représente au sein de l'Union Européenne 10% du PIB et 10 M d'emplois. Oeuvrant dans un seul but pédagogique, cette agence pourra "dégrader" sans aucune conséquence économique la notation d'un industriel ou d'un distributeur peu virtueux. Ses verdicts permettront pourtant sûrement de faire progresser les chargeurs et les transporteurs vers des choix plus respectueux de l'environnement.

A lire également

Logistique, transport, supply chain : la blockchain va changer votre métier !

Le 28/11/2016

La 1ère Conférence Nationale Blockchain et Supply Chain a eu lieu le 23 novembre : point de vue sur la manière dont cette nouvelle technologie va bouleverser en profondeur la performance et les métiers de la logistique, du transport et de la supply chain.

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15/04/2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

Le transport de marchandises « s’uberise », le marché se déstabilise

Le 18/02/2016

Quand le collaboratif devient marchand, c’est l’uberisation. Et cette vague de transformation numérique (BlablaCar, Air B&B, etc.) atteint aussi le secteur du transport de marchandises : comment ? Pourquoi ? Que faire ?