Nouvel An chinois : Nems à l’andouille pour les glocalvores

Le 23 janvier 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’entreprise morlaisienne Took Took innove pour le nouvel an chinois en proposant des « nems bretons » à base d’andouille.

Took-Took est une entreprise bretonne, appartenant au groupe Norac, spécialisée dans la fourniture de menus, repas, animations exotiques pour collectivités et professionnels. 70% de sa production est destinée à la restauration commerciale et collective et 30% est distribuée dans les grandes et moyennes surfaces.
Pour le nouvel an Chinois 2012, année du Dragon,  Took Took revisite la cuisine asiatique avec des saveurs occidentales. L’andouille, ingrédient emblématique de la Bretagne, est associée à des oignons, des vermicelles de pois, des champignons noirs et de la moutarde à l’ancienne.  L’offre est proposée en barquette de 24 pièces de 50g.

En plus de cette proposition originale salée, Took Took propose une gamme sucrée novatrice avec des nems, acras ou samoussas "coco banane chocolat" ou "ananas passion".

La Bretagne : centre du monde pour le glocalvore d’ici.

Détaillée par le cabinet Loeb Innovation comme une tendance majeure de la restauration, le "glocalvorisme" (contraction de local et global) s’appuie sur la tradition tout en amenant une touche de modernité. Terroir et métissage alimentaire se rejoignent pour proposer aux jeunes générations un nouvel exotisme.

A l’heure où l’on parle de relocalisation et de Made in France, importer des concepts de cultures venues d’ailleurs en les revisitant "à la Française" est très tendance.

Proposer des recettes culinaires exotiques en les réadaptant à nos goûts correspond bien à une société ouverte sur le monde mais où chaque peuple souhaite magnifier son patrimoine et garder les spécificités qui ont fait son histoire.

A lire également

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !

Eaux de bouleau, d'érable, de bambou... Les stars des eaux santé !

Le 20/04/2017

Après l'eau de coco, de nouvelles eaux surfent sur la vague naturelle voire élémentaire. Utilisées depuis des millénaires à des fins médicinales, les eaux de bouleau, d'érable et de bambou apparaissent en grande consommation. Sur quelles promesses marketing s'appuient les marques pour investir le secteur boisson ?

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.