De plus en plus de solutions TIC adaptées aux usages nomades des services à la personne

Le 26 janvier 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Gestion du planning des interventions, communication entre l'aidant et son employeur, outils de télégestion pour salariés nomades, de plus en plus de solutions technologiques permettent d'améliorer la qualité, la sécurité et la productivité dans le secteur des services à la personne, mais les structures s'équipent-elles réellement ?

Afficher en taille réelle © Solem - lecteur nomade SB05

 

Les entreprises et organismes délivrant des services au domicile des particuliers ont à leur disposition de plus en plus de solutions technologiques adaptées à un usage nomade. Ainsi lors de la 5ème édition du Salon des Services à la Personne qui s'est tenue à Paris en décembre 2011, une vingtaine d'exposants présentaient leurs solutions logicielles à destination des professionnels du secteur.


 

 

Toutes ces solutions visent à optimiser la relation client et l'efficacité des intervenants itinérants, tout en bénéficiant aussi aux personnes aidées. Elles permettent plus particulièrement :

  • le suivi en temps réel des interventions au domicile des particuliers et l'optimisation des parcours des intervenants avec une diminution du nombre de passages à la structure (les solutions de géolocalisations arrivent également de plus en plus dans les offres),
  • des échanges d'information facilités et accélérés entre les intervenants et leur employeur, permettant ainsi une plus grande réactivité,
  • la diminution voire disparition des saisies manuelles qui peuvent être sources d'erreur (dématérialisation des données),
  • l'amélioration de la coordination des interventions au domicile des personnes (chevauchement des interventions, remplacement des salariés absents, ...)

 

A noter, l'IS-SAP (Initiative Stratégique SAP) mené par le CNR-Santé sur ce sujet qui devrait donner des éléments de repère sur ce marché dans les mois à venir >> Présentation IS-SAPConcrètement, les solutions disponibles sur le marché permettent aux structures de services à la personne de gérer les plannings d'intervention et intègrent également des solutions de télégestion (simples via le téléphone fixe de la personne aidée ou évoluée avec des solutions sur téléphones mobiles des intervenants).

Pour les solutions les plus évolués : les aidants professionnels sont équipés de lecteurs nomades qu'ils utilisent pour signaler l'heure de début et de fin de chaque intervention. Interfacées avec le logiciel de gestion de l'organisme employeur, ces solutions permettent de suivre précisément l'activité des intervenants et la demande des clients.

Ces solutions nomades sont, soit conçues pour tout type de services à la personne ou spécifiquement pour les services auprès de populations spécifiques (personnes âgées notamment).

Ces solutions ont clairement pour objectif d'accroître la productivité et la qualité du service rendu par les structures de services à la personne.

  

Parmi les principaux critères que remontent les structures de services à la personne par rapport à ces solutions, figurent :

  • l'ergonomie des solutions,
  • leur simplicité d'utilisation,
  • leur adaptabilité (possibilité de paramétrer les différentes fonctions selon le besoin de l'utilisateur).

 

Analyse marché

Les solutions existent donc et se multiplient. On peut cependant observer que le nombre de structures de services à la personne équipées n'est pas exponentiel pour les raisons suivantes :

  • les employeurs font faces à des craintes de leurs salariés quant à la mise en place de solutions de pointage et de géolocalisation perçues comme autant de contraintes dans l'organisation de leur activité, mais aussi de "flicage",
  • nécessité de mettre en place des programmes de formation à l'utilisation de ces outils, dans un fonctionnement de structure ininterrompu !
  • le prix de ces solutions est encore un frein pour des structures qui préfèrent attendre que d'autres d'équipent pour en voir les réels résultats.

Il faut tout de même mettre en avant le caractère innovant et valorisant de ces solutions qui peut constituer un élément d'attractivité sur un métier qui fait face à de réels difficultés de recrutement.

 

Voir nos précédents articles sur le sujet :

 

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.