Les panés redorent leur blason.

Le 10 janvier 2012

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Lorsque les céréales complètent participent à redorer l’image de produits à connotation « junk food »…

Bien connues pour leurs bienfaits sur le transit intestinal, les fibres acquièrent aujourd’hui de nouvelles vertus aux yeux des consommateurs : coupe-faim, régulateurs de l’absorption des sucres et graisses,  participant à l’élimination du cholestérol. Merci Mr Dukan…

Elles peuvent donc se prévaloir d’un bénéfice santé « perçu » et sont, de plus, sorties quasiment indemnes des processus d’autorisation relatifs aux allégations nutritionnelles et de santé. L’Efsa a, en effet, autorisé les allégations de santé établissant un lien entre les fibres alimentaires et une hausse réduite du glucose sanguin après les repas, certaines fibres diététiques spécifiques et le cholestérol sanguin, ou encore les fibres de céréales et la fonction intestinale.

Les céréales complètes prennent donc la place des céréales raffinées dans des segments comme la boulangerie (Harry's et son pain de mie « Blancomplet »), la biscuiterie, les céréales et aujourd’hui la viande

Le Gaulois, Amadori… les volaillers progressent sur la reformulation nutritionnelle

Les cordons bleus ont mauvaise presse quand il s’agit d’alimentation « nutritionnellement correcte ». En modifiant la formulation de la panure, certains industriels espèrent réhabiliter l’image de ce produit.

panés santé 1

 

Chez Le Gaulois, le filet de poulet est enrobé d’une chapelure composée de céréales complètes : blé, avoine, seigle et orge. Le cordon bleu devient alors "source de fibres".

pané santé2

 

 

Amadori (Italie) fait de même en proposant une panure à base de farine complète et cinq céréales : maïs, épeautre, avoine, orge, seigle. Le produit, non frit, se prépare idéalement au four et affiche, en outre, un taux de matières grasses réduit de 50 %.

 

 

Tant que les enfants prèfereront les fritures et panures aux cuissons vapeur, voilà de quoi les régaler en enlevant une petite part de culpabilité aux mamans soucieuses d’équilibre alimentaire.

A lire également

Le petit-déjeuner : un moment de consommation propice à l'innovation...

Le 23/05/2017

Depuis quelques temps, les pays anglo-saxons revisitent l'offre de produits dédiés au petit-déjeuner. Exit les tartines au beurre, les plats considérés comme cœur de repas ont trouvé un relai de croissance au travers d'un nouvel instant de consommation : pizzas, wraps et burgers s'invitent sur le petit-déjeuner pour réveiller nos papilles…

Innover sur le segment de la minceur : Coca-cola Plus, le brûleur de graisses ?

Le 18/05/2017

Partout dans le monde, les politiques font la chasse aux calories, accusant divers produits, dont les sodas, de l’épidémie d'obésité. Charge aux industriels d'être proactifs et, avant toute coercition, de s'adapter tantôt par des stratégies de reformulation, tantôt par des actions de communication ou d'éducation nutritionnelle. Cas de la minceur...

L'art de découper les légumes : un atout pour des innovations de rupture ?

Le 15/05/2017

Le consommateur recherche la facilité et privilégie le prêt à cuisiner voire le prêt à manger. Si l'art de la découpe est mis à l'honneur au rayon boucherie et est source d'innovation, il est peu valorisé sur les fruits et légumes. Et si ré-enchanter la consommation de légumes passait par la manière de les découper à la façon "vegetable butcher" ?