Allégations santé : le couperet va bientôt tomber

Le 15 décembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La période de liberté relative à l’utilisation des allégations de santé arrive à échéance… Le 5 décembre, les Etats membres ont approuvé le projet de Règlement de la Commission européenne.

Le règlement européen 1924/2006 définit des règles précises concernant les allégations nutritionnelles et de santé. Son objectif est de les harmoniser, de protéger et d’informer les consommateurs. Depuis près de trois ans, l’EFSA évalue donc les allégations santé génériques qui lui ont été soumises par les Etats membres afin de transmettre ses recommandations à la Commission européenne.

Suite à ces travaux, la Commission a validé, le 13 octobre, une liste officielle des allégations santé autorisées relevant de l’article 13.1 (allégations génériques). Le 5 décembre, les Etats membres ont approuvé le projet de Règlement et ont adopté la liste positive des allégations qui pourront être utilisées par l’industrie alimentaire en Europe.

Ce sont ainsi 222 allégations qui ont été votées par les experts. Le texte devrait être publié au Journal officiel au mois de mars ; la liste des allégations sera alors diffusée sur Internet.

Une période de transition de 6 mois sera ensuite prévue pour permettre aux industriels de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation. Enfin, il appartiendra aux États-membres de veiller au respect de celle-ci. En France, c’est à la DGCCRF qu’incombe cette responsabilité.

En conclusion :

  • Les allégations ayant reçu un avis positif seront présentes sur la liste communautaire et seront utilisables dans toute l’Union Européenne.
  • Courant septembre 2012, les allégations ayant reçu un avis négatif seront interdites.
  • Remarque : toute allégation non soumise à l’EFSA sera interdite dés mars 2012.
  • Concernant les allégations relevant des articles 13.5 et 14, l’EFSA poursuit ses évaluations.

 

Planning Allégations

A lire également

Crème glacée et diététique ne sont plus antinomiques… La gourmandise sans culpabilité.

Le 27/03/2017

En Europe la décision est prise quant à l'étiquetage nutritionnel mais elle ne fait pas l'unanimité… Chez Halo Top pas de code couleur mais un nombre, occupant une place majeure sur le pack : celui de la valeur énergétique. Pas de complexes pour cette marque de crèmes glacées qui annonce fièrement, en front-pack, le nombre de calories par pot.

Snacking sain : et si la solution passait par des offres personnalisées ?

Le 23/03/2017

Le snacking continue de performer et les préoccupations santé constituent un réel moteur d'innovation sur le segment. Alors que le sujet de la nutrition personnalisée apparait comme une solution prometteuse pour résoudre la difficile équation de la gestion du poids et autres paramètres de santé, l'offre snacking pourrait bien s'en inspirer….

Une communication humoristique pour les substituts de viande.

Le 21/03/2017

Les dernières éditions du SIAL ou du SIRHA ont fait la part belle aux innovations veggies et ont été à l'image de cette vague de végétarisme qui déferle sur l'alimentaire. D'une communication plutôt sobre et axée environnement ou santé, le 100% végétal s'oriente de plus en plus vers une stratégie décalée, des packagings funs et colorés.