Allégations santé : le couperet va bientôt tomber

Le 15 décembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La période de liberté relative à l’utilisation des allégations de santé arrive à échéance… Le 5 décembre, les Etats membres ont approuvé le projet de Règlement de la Commission européenne.

Le règlement européen 1924/2006 définit des règles précises concernant les allégations nutritionnelles et de santé. Son objectif est de les harmoniser, de protéger et d’informer les consommateurs. Depuis près de trois ans, l’EFSA évalue donc les allégations santé génériques qui lui ont été soumises par les Etats membres afin de transmettre ses recommandations à la Commission européenne.

Suite à ces travaux, la Commission a validé, le 13 octobre, une liste officielle des allégations santé autorisées relevant de l’article 13.1 (allégations génériques). Le 5 décembre, les Etats membres ont approuvé le projet de Règlement et ont adopté la liste positive des allégations qui pourront être utilisées par l’industrie alimentaire en Europe.

Ce sont ainsi 222 allégations qui ont été votées par les experts. Le texte devrait être publié au Journal officiel au mois de mars ; la liste des allégations sera alors diffusée sur Internet.

Une période de transition de 6 mois sera ensuite prévue pour permettre aux industriels de se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation. Enfin, il appartiendra aux États-membres de veiller au respect de celle-ci. En France, c’est à la DGCCRF qu’incombe cette responsabilité.

En conclusion :

  • Les allégations ayant reçu un avis positif seront présentes sur la liste communautaire et seront utilisables dans toute l’Union Européenne.
  • Courant septembre 2012, les allégations ayant reçu un avis négatif seront interdites.
  • Remarque : toute allégation non soumise à l’EFSA sera interdite dés mars 2012.
  • Concernant les allégations relevant des articles 13.5 et 14, l’EFSA poursuit ses évaluations.

 

Planning Allégations

A lire également

Marché du sushi : la GMS se différencie par une offre version DIY.

Le 18/12/2017

La France est devenue le plus gros consommateur de sushis en Europe… Depuis quelques années, ce mets japonais a pris son envol. Et l'offre ne se résume plus aux chaines de restaurants. La GMS a su se positionner avec des corners dédiés tandis que les industriels proposent des solutions pour réaliser ses propres sushis de façon simple et esthétique.

L'eau aromatisée, une tendance healthy rafraîchissante

Le 14/12/2017

Boire de l'eau n'a jamais été aussi tendance !
Aux fruits, à la menthe,... Les eaux aromatisées naturellement sont une alternative aux eaux brutes et aux sodas jugés trop sucrés. Elles se positionnent sur un marché croissant ciblant des consommateurs soucieux de leur santé.

Les bonbons Haribo sous la tempête… Une porte ouverte pour la confiserie "Vegan" française ?

Le 27/11/2017

Alors que le marché de la confiserie est en perte de vitesse avec -1,5% de CA en 2017, les médias allemands épinglent la RSE du géant Haribo. L’innovation sur le marché de la confiserie grande conso en France est encore drivée par la recherche de nouvelles expériences sensorielles... Quid de la confiserie "vegan" grand public ?