La restauration « Low Cost » peut –elle réussir en France ?

Le 12 décembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
L’enseigne Goütu vient d’ouvrir 2 nouveaux points de vente sur Paris après avoir beaucoup fait parler d’elle en 2009 avec son sandwich à 1 €.

GoütuL’enseigne Goütu vient   d’inaugurer deux nouveaux points de vente au Palais des Congrès de la Porte Maillot et rue du Marché Saint Honoré dans le 1er arrondissement qui s’ajoutent à l’adresse historique du restaurant rue Le Peletier (Paris XIè) ouvert en en 2009.

Une offre à 1 € reste proposée pour des sandwichs de 12 cm. Au-delà de cette entrée de gamme, l’enseigne propose au total 22 sandwichs (au lieu de 30 dans le concept initial) pour 2, 3 ou 4 euros. Salades, desserts, boissons complètent l’offre. Le pain est frais et cuit sur place, un maximum d’ingrédients est de saison.

Le ticket moyen tourne autour de 8,50 € sur les 2 nouveaux emplacements contre 6,50€ rue Le Peletier. Les fondateurs Noam et Tania Dahan envisagent déjà l’ouverture de 2 nouveaux points de vente d’ici l’été 2012.

...   Prix d’appel en temps de crise favorise et interpelle !   ...

En 2009, le concept était rupturiste et se proposait d’envahir le marché avec son offre « Low Cost ». Deux ans plus tard l’enseigne ne comptait toujours qu’1 point de vente.

Le "trop peu cher" semblait en France se vêtir d’un soupçon de manque de qualité freinant ainsi son développement.

Les temps ont évolué et la situation économique se tend de plus en plus pour nombre de consommateurs. Avec une offre repensée et rationnalisée, une transparence affichée sur la qualité des ingrédients, la gamme Goütu et son prix d'appel peut devenir LA solution de restauration hors domicile pour des consommateurs contraints par leur périmètre financier.

Reste à voir si la rationalisation l’emportera sur la perception.

A lire également

La restauration, initiatrice des tendances en GMS. Quid de l'offre végétale ?

Le 14/02/2018

La restauration impulserait-elle les tendances à venir ? Et bien oui !
L'offre en GMS se flexitarise de plus en plus, à en voir toutes les innovations végétales.
Tendance loin d’être nouvelle, puisque nos grands chefs l'avaient prédite depuis longtemps...

Viande : retour en force des bas-morceaux ?

Le 06/02/2018

Au premier abord péjoratif, le terme bas-morceau désigne des morceaux de deuxième et de troisième catégorie (à braiser et à bouillir), qui ne sont pas considérés comme des morceaux "nobles" de la viande. Et pourtant, ils collent parfaitement aux tendances : anti-gaspillage, tradition culinaire, saveurs d'antan...

Sodexo et la Foodtech

Le 04/02/2018

La restauration collective étant devenue ultra-concurrentielle, Sodexo cherche à se réinventer et à trouver de nouveaux relais de croissance. Pour ce faire, le groupe se diversifie et investit dans la Foodtech.