La vente directe : un mode de distribution qui séduit le consommateur

Le 18 novembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
En temps de crise, la vente directe fait de la résistance. Apparu en France au début du XXème siècle, le concept a su se renouveler et représente aujourd'hui la troisième voie de distribution aux côtés de la vente en magasin et de la vente à distance.

Afficher en taille réelle © Fédération de la Vente Directe

Tupperware, Charlott' Lingerie, Captain Tortue sont quelques-unes des marques emblématiques qui ont su construire leur notoriété, capter et fidéliser une clientèle grâce à la vente directe. Né aux Etats-Unis, ce mode de distribution consiste à commercialiser un produit ou un service directement auprès du consommateur, à son domicile, au domicile d'un tiers ou dans un lieu distinct du magasin, par exemple sur le lieu de travail.

 


Réunies au sein de la FVD (Fédération de la Vente Directe), les 145 principales entreprises de vente directe en France représentaient en 2010 un chiffre d'affaires de 1,810 milliard €. Et si l'on y ajoute les entreprises qui n'adhèrent pas à la FVD, la vente directe en France pèse environ 3 milliards € selon l'APCE (Agence pour la création d'entreprise). Arts de la table, équipement de la maison, bien-être et beauté, mode, textile, sans oublier la gastronomie : l'éventail de produits ainsi vendus est large, et l'offre évolue et s'adapte en suivant les tendances (commerce équitable, produits du terroir, cosmétiques bio, restaurationsolutions pour les personnes à mobilité réduite...). 

Le succès de la vente directe repose sur plusieurs éléments :

  • Dans une contexte économique difficile, la vente directe offre des opportunités aux personnes à la recherche d'un emploi ou d'une activité complémentaire. En effet le secteur recrute : la FVD annonce la création de 35.000 emplois en 2010.
  • La vente directe priviliégie le contact humain entre le vendeur et l'acheteur. A l'heure où se développent fortement les ventes sur Internet, cette notion de contact conserve toute son importance : elle contribue à rassurer le client et apporte une forme de convivialité appréciée du consommateur. La vente directe est aussi une forme de commerce intéressante pour les personnes isolées.
  • Pour les commerçants traditionnels, la vente directe peut aussi offrir des pistes de développement originales. Ainsi l'entreprise Optic à domicile a été créée par le dirigeant d'un magasin d'optique installé à Paris : en se rendant au domicile des ses clients, sur leur lieu de travail ou même en maison de retraite, Optic à domicile apporte une réponse innovante aux personnes qui n'ont pas la possibilité de se déplacer en magasin.

A lire également

L'aide Stop essuyage

Risques professionnels en restauration : aide financière sèche-verres

Le 06/09/2016

Suite à une étude qui a été réalisée sur les TPE en 2013, il s’est avéré que le métier de la restauration était un métier à risque (chute dans les escaliers, chute en cuisine et en salle, des coupures avec des couteaux, des coupures avec du verre cassé).

Les français adeptes du commerce en ligne.

Le 26/08/2016

Le commerce en ligne des français ne cesse de progresser. Une étude de Journal du Net (JDN) fait ressortir une forte progression des commandes en ligne et de la valeur globale des achats.

Le centre-ville : un lieu de convivialité plébiscité par les français.

Le 17/06/2016

Dans le cadre des onzième assises nationales du centre-ville, une étude réalisée par Consumer Science et Analytics (CSA) réalisée en mai 2016 fait ressortir l'intérêt que porte le français à son centre-ville comme lieu de vie.