Goupil, fabricant de petits utilitaires électriques passe sous pavillon américain

Le 21 novembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Goupil Industrie est un acteur plutôt ancien sur le marché du petit utilitaire polyvalent et a développé depuis 1996 une gamme de véhicules utilitaires électriques avec des batteries Plomb dont la recharge est gérée automatiquement. L'entreprise a été approchée par Polaris, société américaine fabricant des véhicules tout-terrains et motoneiges.

Au départ, les deux fondateurs de Goupil ne souhaitaient pas particulièrement vendre leur entreprise, qui se porte plutôt bien puisqu'elle affiche une croissance annuelle de 40% pour un chiffre d'affaires de 21,3 millions d'euros et un résultat net de 500.000 euros. Ce sont les américains Polaris qui sont venus chercher cette PME de 100 personnes ancrée dans le Lot et Garonne. La société américaine est un "gros poisson" par rapport à Goupil : Polaris emploie 4700 personnes et a réalisé en 2010 un chiffre d'affaires dépassant les 2 milliards d'euros.

 

Polaris poursuit sa stratégie de diversification dans les véhicules électriques et d'acquisition de compétences dans le domaine puisque ce rachat vient compléter celui de Global Electric Motorcars opéré début mi-2011, ancienne filiale de Chrysler, spécialisée dans les véhicules électriques multipassagers. Goupil, également spécialisée dans le véhicule électrique a également développé un utilitaire hybride rechargeable bi-mode, ce qui devrait sans doute également intéresser les américains.

G5, utilitaire hybride rechargeable

Dans un propos relayé dans les Echos, René Basei, responsable vente et marketing de Polaris dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique, et nouveau PDG de Goupil affirme : « Ce sera notre première usine de production en Europe et notre cinquième dans le monde. Nous allons nous développer en dehors du continent nord-américain. La part de l'export est de 15 %. Nous voulons arriver à 33 % ».

 

Goupil gardera ses deux fondateurs à la direction opérationnelle et la direction générale de l'entreprise et devrait bénéficier de la force de frappe de Polaris pour accroître son développement, à l'échelle internationale. Le réseau de distribution de Polaris, qui couvre 100 pays et 2.600 concessionnaires, devrait en être le levier principal. L'appui sur la structure plus solide du groupe Polaris donnera à Goupil plus de chances pour relever les défis de la mobilité électrique.

A lire également

Revue de presse Véhicules & Mobilités du 29/11/16

Le 29/11/2016

Réseau routier ; Royaume-Uni ; Véhicule connecté ; Voiture autonome ; Logistique dernier kilomètre ; Voiture électrique ; Chine ; Citroën ; Facebook

Véhicules et Mobilités 2017 : vos retours et vos attentes

Le 29/11/2016

Pendant ce dernier trimestre 2016, nous vous avons interrogé sur votre niveau de satisfaction, vos avis et vos attentes pour Véhicules et Mobilités : le site Web, la newsletter, Twitter et autres. Comme promis, voici un retour des résultats de cette enquête et nos axes de développement pour 2017 !

Open source : avenir ou concurrence de l'industrie automobile ?

Le 22/11/2016

Comment l’open source, le partage permettent d’arriver différemment à la construction d’une voiture ? Mais ces véhicules open source sont-ils réservés aux makers ou influencent-ils les pratiques de l'industrie automobile ? Quels sont les impacts des véhicules open source sur la chaîne de valeur, notamment la distribution des véhicules ?