Innovation : des aliments intelligents qui ont de la mémoire !

Le 10 novembre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Des chercheurs de l’INRA de Nantes viennent de mettre au point, à partir d’une base d’amidon, des aliments à mémoire de forme.

Denis Lourdin et Laurent Chaunier sont membres des équipes « Biopolymères, interactions et assemblages » et « Matériaux, création et comportement » à l’INRA de Nantes.

Ils ont mis au point un cycle thermomécanique précis qui permet à l’amidon de conserver la mémoire d’une forme qui lui a précédemment été donnée.

Aliments à mémoire de formeLe principe paraît simple :

  • Le produit reçoit une première forme à chaud puis est refroidi rapidement. Cette première forme sera sa forme permanente dont il se « rappellera ».
  • Une deuxième forme, dite forme temporaire, est alors réalisée grâce à un nouveau chauffage. Le produit pourra alors être commercialisé sous cette forme.
  • Lors de la mise en œuvre du produit, un nouveau stimulus, chaleur ou humidité, redonnera au produit sa forme initiale.

La seule contrainte au procédé est que l’aliment contienne au moins 60 à 70 % d’amidon.

Un rêve pour la créativité culinaire

La restauration pourrait facilement être concernée par un design culinaire vivant. L’assiette pourrait s’animer sur la table devant le consommateur. L’école de design de Nantes a travaillé sur une fleur de lotus, close à la base, qui ouvrirait ses pétales lorsque l’on verse un coulis de chocolat dessus.

Pour les industriels, les possibilités sont nombreuses et variées. Des gâteaux qui changent de forme une fois passés au four, des céréales qui se transforment quand on les arrose de liquide, des pâtes qui dévoilent des messages à la cuisson…

Poésie ou science fiction, voici une innovation qui pourrait bien servir le marketing créatif et en particulier celui de l'enfant.

Pour en savoir plus : http://www4.inra.fr/cepia/Actualites/amidon

A lire également

Gamme classique Brasserie de l'Hermine

La Brasserie de l’Hermine affiche un ancrage régional… pour revendiquer son identité gustative !

Le 24/04/2017

Capitaliser sur son identité régionale, c’est le positionnement opté par de nombreuses marques. La Brasserie de l’Hermine, fière de porter certains attributs bretons, fait le choix d’un ancrage régional plus modéré, inscrivant ses origines dans une histoire plus large pour assumer la "belgitude" de ses bières et revendiquer son caractère gustatif !

Restauration hospitalière en mutation ? Une offre différente pour l'ambulatoire de l'Institut Gustave Roussy

Le 18/04/2017

L’institut Gustave Roussy, premier centre de lutte contre le cancer en Europe, s’est associé à Alexandre Bourdas, chef doublement étoilé du SaQuaNa, et à Elior, le numéro 1 français de la restauration collective, pour proposer une offre différente en service ambulatoire : plats froids, quantité réduite, goût du produit brut.

Jouer sur les formes et les couleurs pour rendre la consommation de légumes plus fun : place aux licornes et aux dinosaures.

Le 27/03/2017

Lidl est en plein développement au Royaume-Uni. Et, pour conquérir une clientèle toujours plus nombreuse, le hard-discounter mise sur les produits frais avec des positionnements originaux. Il s'agit ici de jouer la carte du ludisme pour des gammes de légumes dédiés aux enfants.