Changer de regard sur les seniors

Le 27 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Benoît Goblot, Directeur général de Senioragency France, est intervenu lors d’un atelier organisé à la CCI Rennes Bretagne sur les stratégies marketing à destination des seniors. L’objectif était d’apporter aux participants les éléments de compréhension pour mieux répondre aux besoins du marché et structurer leur approche marketing.

Changer de regard sur les seniorsConsidérer les seniors avec un oeil neuf, se méfier des préjugés pour changer notre regard sur cette population que l'on croit connaître : c'est l'un des messages que Benoît Goblot souhaite faire passer auprès des entreprises lors de cet atelier.

Quelques éléments de réflexion sur la population senior :

  • les seniors ne vivent pas dans un monde à part : ils évoluent dans le même univers que chacun d'entre nous.
  • les seniors ont généralement en commun leur goût pour la vie. Etonnament, le sentiment de bien-être est plus élevé en moyenne chez un senior de 65 ans que chez une personne de 30 ans. Objectivement, note Benoît Goblot, les seniors n'ont plus de besoins, ils n'ont que des envies.
  • le consommateur senior est expérimenté et exigeant. Plus il est âgé, plus son niveau d'exigence s'élève et il est alors prêt à payer le prix de la qualité. En effet le senior est un inconditionnel du rapport qualité / prix.
  • Il est aussi plus rationnel et il a besoin d'être informé. Il faut savoir écouter ce consommateur et lui parler un langage compréhensible pour le mettre en confiance.
  • Les seniors de demain ne voudront pas vieillir comme leurs parents ont vieilli. Leurs parents qui ont aujourd'hui 80 ans ou plus ne pensaient pas forcément vivre aussi âgés. En revanche les nouveaux retraités savent qu'ils ont toutes les chances de vivre âgés, et en conséquence ils n'ont pas la même vision de leur vieillissement à venir que leurs parents.
  • Le consommateur adulte achète surtout pour ses enfants. C'est en atteignant l'âge de la retraite qu'il se met à acheter pour lui-même. C'est lorsque leurs enfants quittent le domicile familial que les parents devenus de jeunes seniors se préoccupent d'eux-mêmes.

Cependant, au-delà de cette approche généraliste, la clientèle senior peut être segmentée selon plusieurs critères.

Retrouver aussi les autres thèmes abordés pendant l'atelier :

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.