Les chiffres de la restauration Hors Foyer France 2010

Le 25 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Lors des Premières Visions 2011, plusieurs cabinets experts de la restauration sont venus présenter un panorama chiffré du marché de la RHF. Résumé des principales données.

Sources : GIRA food service, panel Crest de NPD Group, CHD Expert

Les chiffres de la RHFMarché total RHF France 2010 : 67,07 mds € HT

  • Restauration commerciale    72 %    43,43 mds € HT
  • Restauration collective        28 %    18,64 mds € HT
  • Restauration indépendante  32 %    21,19 mds € HT
  • Restauration structurée       68 %    45,88 mds € HT

 

 

Evolution de la consommation et des dépenses

En % d’évolution

Total 2010 

Cumul annuel moy Juin 2011

Dépenses totales

   - 0,5 %

   1,1%

Dépenses moyennes

     0,3 %

   0.5 %

Nombre d’occasions

   - 0,8 %

   0.6 %

 

Les consommateurs effectuent des arbitrages dans leurs dépenses et dans leurs occasions de consommation. La consommation du midi représente encore 40 % des occasions mais est en baisse alors que les consommations du soir, de l’après midi et du matin augmentent.

La consommation à emporter a dépassé la consommation sur place en % de nombre d’occasions. Enfin, le critère prix a augmenté de 7 points par rapport à 2009.

 

Focus sur la restauration commerciale

Evolution des segments (en vol)

2006

2010

Prévision 2015

Restauration service à table

100

95,4

98,1

Restauration self service

100

86,1

88,3

Restauration rapide

100

112

123,5

 

La Restauration à Table souffre toujours et n’a pas encore retrouvé son niveau de 2006. La restauration rapide continue sur sa lancée avec une prévision d’augmentation qui s’établit à + 23,5 % entre 2006 et 2015.

 

Focus sur la restauration à table

La restauration à table représente 105000 points de vente et 12500 hôtels restaurants. La restauration à table se caractérise encore par un nombre important de petits opérateurs : 315000 € de CA moyen par opérateur, 1000 à 1200 € de CA par jour, ticket moyen entre 15 et 25 € pour 40 à 60 couverts servis entre le midi et le soir.

Après un début d’année plutôt stable, la mauvaise saison estivale (tant en fréquentation qu’en recette) a entraîné une crise de confiance importante de la part des restaurateurs. 80 % des établissements craignent une remise en question de la TVA à 5,5%.

Dans ce cas de figure, 62 % déclarent que la survie de leur établissement serait remise en cause, 58 % réduiraient leurs frais de personnel et 52 % augmenteraient leurs prix de vente.

Evolution des segments (en vol)

2006

2010

Prévision 2015

Restaurants traditionnels

100

92,6

89,6

Brasseries

100

86,9

89,2

Pizzerias

100

104,7

117

Grills

100

107,2

118,9

 

Dans ce contexte, certains produits tirent leur épingle du jeu : les vins au verre, les cafés gourmands, les plats du jour et les formules. D’autres sont en forte baisse : entrées et desserts à la carte, les alcools forts et les vins, les softs drinks et les eaux minérales,  les cafés de fin de repas.

 

Focus sur les chaînes

Les chaînes adaptent leur offre :

Plus de low cost 

  • En restauration rapide < à 5 € : La Croissanterie Menu Futé 4,20 €, la Mie Caline Menu Bon Plan 3,30 ou 3,80 €, Quick Menu Prikiki 4€
  • En restauration assise < 11 € : Léon de Bruxelles Menu 9,90 €, La Boucherie Menu 9,70 €, Buffalo Gril Menus 7,90 ou 9,90 €

2011 pourrait voir un retour d’une légère inflation sur les prix : + 1,3 % en restauration rapide et + 0,2 % en restauration assise.

Plus de nutrition

Le nombre d’enseignes mettant en avant des allégations nutritionnelles progresse, particulièrement en restauration rapide. Cette mise en avant passe principalement par des logos et des symboles.

Plus de Bio

                                   Nb d’enseignes ayant une offre Bio              Poids du Bio dans l’offre

Restauration rapide               x 3                                                      3,4 %

Restauration assise               x 4                                                      1,6 %

Le Bio s’installe progressivement mais reste encore un phénomène de niche.

Plus de choix

Après la composition sur mesure des salades ou des sandwichs, on voit apparaître les pasta-compo, les pizza-compo…

A lire également

Les chiffres clés de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire en Bretagne - Edition 2016

Le 21/09/2016

Le document "ABC Agriculture et Agroalimentaire de Bretagne en Clair - les chiffres", édition 2016, vient d'être publié. Synthèse des principales informations.

DSM analyse les attentes santé pour chaque âge : des pistes pour faire les bons choix dans la stratégie d'innovation en alimentation santé.

Le 21/07/2016

Une étude de DSM révèle les préoccupations des consommateurs en matière de santé, par tranche d'âge. 7000 personnes ont ainsi été interrogées, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Une analyse essentielle pour développer des produits adaptés à chaque âge, et, pour DSM une opportunité de faire des propositions proactives à leur clients...

Ania : les résultats de la consultation citoyenne sur l’alimentation pour un futur pacte alimentaire.

Le 12/07/2016

Sur fond de scandales sanitaires et de foodbashing, il devient incontournable de rétablir la confiance entre producteurs et consommateurs. Afin de savoir ce que pensent les Français de leur alimentation, de connaitre leurs attentes, l'ANIA a mené l'enquête auprès de plus de 8 800 consommateurs dans le but d'établir un nouveau Pacte Alimentaire.