Transport combiné rail - route: le Conseil Régional de Bretagne aide les transporteurs

Le 24 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Afin de favoriser le report modal vers le ferroviaire, le Conseil Régional de Bretagne vient de mettre en place un dispositif de soutien aux investissements réalisés par les transporteurs

Le mode ferroviaire représente aujourd'hui moins de 1,5% de l'ensemble des tonnages entrants ou sortants de la Bretagne, soit un pourcentage largement inférieur à la moyenne nationale. Souhaitant contribuer à relancer le fret ferroviaire, et accroître notamment le trafic des navettes ferroviaires entre Rennes et Lyon, le Conseil Régional de Bretagne vient de voter un budget de 350 000 euros afin d'aider financièrement les transporteurs régionaux qui souhaiteraient développer l'intermodalité rail - route. Cette aide sera accordée sous la forme d'une subvention d'un montant maximum de 20% de l'investissement correspondant à l'acquisition de caisses mobiles. Les transporteurs intéressés sont invités à se rapprocher de la DIMOTRA (DIrection de la MObilité et des TRAnsports) du Conseil Régional de Bretagne.

 

A lire également

Logistique urbaine : si on innovait en Bretagne ?

Le 23/11/2017

Dans le cadre des Assises nationales de la mobilité, le Ministère chargé des transports a annoncé le lancement d’un appel à manifestation d’intérêt pour expérimenter des solutions innovantes dans tous les territoires, intégrant les questions de logistique urbaine.

L’Ouest breton pousse le fer, la mer et le bioGNV

Le 16/11/2017

Dans le cadre des travaux d’élaboration du schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires, l’Ouest breton entend faire entendre sa voix pour un développement équilibré du territoire régional. Les élus des territoires ont transmis à la Région ses propositions, notamment en matière de transport.

300 000 m2 d’entrepôt en un an en Bretagne

Le 09/11/2017

Sur une année, d'octobre 2016 à septembre 2017, 39,7 millions de m² de locaux non résidentiels ont été autorisés à la construction en France, soit une hausse de 5,9 % par rapport aux douze mois précédents. La plupart des secteurs sont très dynamiques. C’est le cas des entrepôts dont la hausse atteint 18,3 %.