Le lobbying français à Bruxelles pas assez réactif

24/10/2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

C'est en tout cas l'avis de la CCIP (Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris) qui formule douze propositions pour faire progresser les techniques de lobbying des entreprises françaises auprès des instances européennes.

Même si la CCIP estime que les entreprises françaises ont amélioré leurs pratiques de lobbying, le contexte nécessite de nouveaux progrès. Ainsi l'actuelle crise économique et financière a pour conséquence, chez le législateur européen, un activisme sur un certain nombre de sujets et à l'inverse un attentisme sur d'autres sujets. D'autre part, le savoir-faire des pays extra-européens en matière de lobbying se renforce.

Voici plusieurs des propositions développées par la CCIP :

  • former les lobbyistes aux outils de l’intelligence économique
  • ne pas se contenter de répondre aux consultations de la Commission européenne et mieux identifier les consultations décisives pour son secteur d’activité
  • asseoir le lobbying sur des données chiffrées et développer au besoin les études d’impact
  • soutenir la participation d’experts aux groupes de travail de la Commission européenne par un lobbying individuel
  • mener une action de lobbying auprès des États membres et rechercher des alliances objectives
  • prendre en compte le rôle croissant des think tanks dans le jeu d'influence des idées
  • développer les alliances fournisseurs-producteurs pour peser sur les marchandages économiques imposés par certains partenaires commerciaux de l’Union européenne.


Pour en savoir plus :

télécharger le rapport de la CCIP :
Lobbying des entreprises françaises à Bruxelles

A lire également

Enquête 2015 sur les pratiques de veille et intelligence économique des entreprises bretonnes

Le 29/04/2015

Portée par CCI Innovation Bretagne et réalisée par l'ARIST Bretagne, en partenariat avec les CCI bretonnes, la Région Bretagne, BDI et la Direccte, cette enquête permet de recueillir et analyser les pratiques de veille et IE des entreprises de la région, de mesurer leurs réussites et difficultés, enfin d'enregistrer les principales évolutions.

La Région Bretagne ouvre les données sur ses marchés publics

Le 15/04/2015

Soutenue par la Région Bretagne, l'association Breizh SBA vient d'ouvrir le portail My Breizh Open Data - Marchés publics. Objectif : rendre la commande publique lisible et accessible à tous.

La CGPME et l'ANSSI publient un guide des bonnes pratiques de l'informatique

Le 15/04/2015

Douze règles pour sécuriser vos équipements numériques : c'est l'objet du guide publié conjointement par l'Agence nationale de sécurité des systèmes d'information et la Confédération générale des PME.