Bilan des émissions de gaz à effet de serre: questions à Olivier Messager, fondateur O2M Conseil

Le 31 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Olivier Messager, fondateur d'O2M Conseil, a bien voulu répondre à nos questions concernant le nouveau Bilan d'émissions de gaz à effet de serre obligatoire pour certaines entreprises. Son expertise sur le sujet permet de mieux comprendre les enjeux et les répercussions de ce nouvel outil.

Avez-vous eu un rôle dans l’élaboration des guides méthodologiques sur le bilan d'émissions de gaz à effet de serre ?

Non.
Ce Guide est le fruit de la « GHG Protocol » = GreenHouse Gas Protocol Initiative qui signifie protocole des gaz à effet de serre en français. C’est la méthode la plus reconnue internationalement pour la comptabilité carbone.
Cependant, nous faisons partie depuis 1 an du comité de pilotage National auprès de l’ADEME pour la déclinaison méthodologique de ce guide au secteur Agri Agro. La publication de ce guide devrait être prête courant octobre 2011. Nous avons eu alors à décortiquer les grands principes de la méthodologie générale.

La publication du Guide Méthodologique par le Ministère en charge de l’écologie va-t-elle modifier votre manière de travailler ?

Oui.
Nous allons devoir consacrer plus de temps à déterminer le périmètre organisationnel ; pour l’instant, beaucoup de questions se posent sur la qualification du périmètre. Cette partie est très succincte dans le guide qui vient d’être publié alors qu’elle sera beaucoup plus détaillée par secteur d’activité.
Nous sommes passés d’une approche ‘introspective’, où la définition du périmètre était liée aux leviers des organisations, à une approche réglementaire, où le formalisme s’accentue.
Désormais, nous ne devrons plus nous contenter de dégager un bilan permettant au Chef d’entreprise un management opérationnel, mais nous devrons rédiger un bilan compréhensible pour les services de l’Etat et pour le public.

Ce changement dans votre manière de travailler aura-t-il un impact sur la facturation de votre prestation aux entreprises ?

Globalement non.
Le logiciel que nous utilisons intègre déjà les exigences citées dans le guide méthodologique.
Nous aurons probablement deux types d’extractions : une compréhensible par les pouvoir publics, l’autre exploitable par nos clients qui veulent piloter leurs réductions de GES.

Concernant le périmètre opérationnel : pensez-vous judicieux de considérer les postes « autres émissions indirectement produites par les activités de la personne morale » comme optionnels ?

Non.
Pour une entreprise les scopes 1 et 2 représentent 15 à 20 % de son impact carbone (nous avons plus de 120 sites audités). Ce sont les émissions dites ‘Directes’ comme les consommations de fuel et de gaz.
Si l’entreprise souhaite étudier sa vulnérabilité aux énergies fossiles dans sa globalité elle a intérêt à prendre en compte le scope 3. Ce sont les émissions dites ‘Indirectes’ comme l’énergie nécessaires à la fabrication des matières premières et emballages ou le transport des marchandises.
De plus, si l’entreprise décide d’appliquer l’affichage environnemental de sa production, elle doit obligatoirement prendre en compte le scope 3. En effet, les matières 1ères, le transport, les emballages, les déchets sont intégrés dans l’affichage comme dans le scope 3. Dans cette perspective, mieux vaut intégrer le périmètre général dès le premier projet pour éviter toute redondance d’audit.

O2m Conseil est un cabinet spécialisé dans l'accompagnement en Responsabilité Sociétale des Entreprises, notamment au travers des outils opérationnels Bilan Carbone et Analyse de Cycle de Vie, Eco-conception. Fortement orienté vers l’industrie du vivant, le Bureau d’études accompagne les structures privées, syndicats professionnels et associations d’entreprises dans leur démarche de développement durable.

Les derniers entretiens

Laurent Vigouroux

DDMRP : quand la supply chain crée de la valeur pour l’entreprise

Le 15 avril 2016

Pour tout savoir sur le Demand Driven Material Requirements Planning, BSC a interviewé Laurent Vigouroux, consultant indépendant et expert en DDMRP.

La douane, mon partenaire à l’international

Le 12 novembre 2015

Interview croisée de Martine Huitema, Responsable Import-Export chez Canon Bretagne et Virginie Tillet, Chef du Pôle Action Economique à la Direction Régionale des Douanes, qui mettent en avant les bénéfices du dialogue entre l’industriel et les services de la douane.

Kiosk to invest : lever des fonds en capital grâce au crowdfunding

Le 29 juin 2015

Kiosk to invest est une plateforme de crowdfunding spécialisée en capital. Elle met en relation des investisseurs privés et des entreprises en forte croissance souhaitant lever des fonds et ouvrir leur capital. Françoise Montiège, responsable Kiosk to invest pour la CCI Rennes nous présente ce nouvel outil de financement participatif.

A lire également

Logistique urbaine sur l'agglomération rennaise : phase 1 restitution du diagnostic partagé et propositions d'actions

Le 12/02/2014

Issue d'une saisine de Rennes Métropole, cette contribution du groupe projet "logistique urbaine" animée par le Codespar, intègre à la fois les éléments clés du diagnostic partagé de la situation rennaise en matière de livraison de marchandises en ville, mais également des propositions d'actions.
Présentation de cette contribution.
[...]

La maîtrise énergétique par les flux logistiques

Le 04/02/2014

L'entreprise qui veut gagner en compétitivité regarde l'ensemble de ses flux à la loupe.
Qu'elle recherche volontairement des solutions d'optimisation énergétique ou qu'elle y soit contrainte par la réglementation, toutes les innovations ou solutions sont étudiées.
Illustrations

Qualité de l'air : les Plans de Prévention de l'Atmosphère identifient les actions et portent à connaissance les enjeux

Le 17/01/2014

Le PPA s’applique à toutes les agglomérations de plus de 250000 habitants et zones en dépassement aux normes de la qualité de l’air existant. Il concerne tous les secteurs d’activités émetteurs de polluants atmosphériques : transports, industries, résidentiel-tertiaire... Le PPA de Rennes Métropole sera adopté au plus tard à fin juin 2014.
[...]