Solutions d'assemblage présentées au salon Strategies in Car Body Engineering de Francfort

Le 25 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn

 Les présentations techniques et les expositions durant le salon ont confirmé 2 tendances :

  • L’utilisation de plus en plus grande de l’aluminium en assemblage multi-matériaux avec l’acier. Ceci entraîne le développement et l’utilisation de nouvelles techniques d’assemblage.

 

  • La plus grande flexibilité recherchée des lignes de fabrication, notamment associées à l’émergence des véhicules électriques produits à de faibles cadences. Cela entraîne la re-conception et la simplification des caisses en blanc (réduction du nombre de pièces, structure tubulaire, utilisation de la découpe laser).

 

Le compte rendu téléchargeable indique quelques procédés et techniques de conception innovantes :

  • Le procédé TRB (Tailor Rolled Blank), procédé de laminage à épaisseurs variables (contrôle temps réel de l’écartement des rouleaux de laminage) faisant l’objet de recherches pour l’aluminium. Le procédé permet d’optimiser les épaisseurs sur une même pièce et permet de limiter son poids.
  • L’arrivée de nouveaux alliages d’aluminium à haute résistance et grande formabilité (Alliages 5xxx, 6xxxx, 7xxxx).
  • Sur une même caisse, l’intégration de plusieurs matériaux (acier, aluminium, composite) et plusieurs techniques d’assemblage (soudage Laser, MIG, clinchage, rivetage, vissage) : déjà une réalité avec l’exemple de la nouvelle A8.
  • La simplification des process de fabrication n’utilisant que des process de découpe/pliage/soudage laser en alternative aux process classiques emboutissage/soudage par point plus lourds en moyens et investissements : exemple du plancher Trumpf.
  • Structure tubulaire multi-matériaux acier/aluminium/carbone/titane : exemple du kit Ec2Go.

A lire également

Quel cerveau pour la voiture du futur ? [par l'Atelier]

Le 29/09/2017

[Extrait de l'article initialement paru sur l'Atelier] La voiture de demain sera non polluante, ultra-communicante et autonome. Mais pour libérer le conducteur de toute tâche de conduite, celle-ci devra disposer d'une puissance de calcul conséquente. Une rupture technologique pour les constructeurs automobiles et leurs équipementiers.

La technologie diesel est-t-elle encore un avenir pour l'automobile ?

Le 22/09/2017

Depuis la déclaration de l'OMS en 2012 sur la nature cancérigène des polluants du diesel, les constructeurs ont accéléré le développement du "diesel propre" sans pouvoir inverser la tendance forte de baisse des ventes et dans un discours devenu bien difficile à entendre dans le contexte du dieselgate.

Les transports à la demande : la mobilité qui sauvera les villes ?

Le 15/09/2017

A l’occasion de la sortie du rapport de POLIS “Mobility as a service : implications for urban and regional transport”, nous avions envie de revenir sur les transports à la demande et leurs enjeux dans le tissu urbain.