Le marché des seniors, des opportunités en France et aussi à l'international

Le 27 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
Benoît Goblot, Directeur général de Senioragency France, est intervenu lors d’un atelier organisé à la CCI Rennes Bretagne sur les stratégies marketing à destination des seniors. L’objectif était d’apporter aux participants les éléments de compréhension pour mieux répondre aux besoins du marché et structurer leur approche marketing.

Compte-tenu de l'évolution démographique, il sera de plus en plus naturel pour une entreprise de compter des seniors dans son portefeuille clients. A l'horizon 2020 nous compterons 41% de personnes âgées de plus de 50 ans, ce qui représentera plus de 25 millions d'individus.

Il existe donc des opportunités liées au vieillissement de la population en France, mais aussi à l'international : en Russie, dans les pays de l'ancien bloc de l'Est ou encore en Chine, pays où il manquera 80 millions d'actifs en 2020, en raison de la politique de l'enfant unique.

Ainsi en Bretagne, la société Vity Technology qui conçoit notamment des solutions technologiques pour l'assistance à la personne, a créé à Hong-Kong une filiale pour se développer sur le marché asiatique. D'ores et déjà cette PME exporte près de 90% de sa production, dont 40% en Chine.

Cependant, les différents pays ont des spécificités que les entreprises doivent prendre en compte pour mieux comprendre les différents marchés.

Un exemple : le marché de la téléassistance s'est beaucoup développé en Grande-Bretagne car il est très subventionné par les pouvoirs publics. Ce qui n'est pas le cas en France où le taux d'équipement est faible, de l'ordre de 3%.

En France, le marché des seniors est particulier car le vieillissement de la population s'y est produit de façon assez lente : en effet, entre 1860 où 7% de la population française dépassait l'âge de 65 ans, et 1975 où cette proportion avait doublé, 115 années se sont écoulées.

Vieillissement, un phénomène lent en France

En comparaison, il n'aura fallu que 24 ans à la population japonaise pour connaître une évolution structurelle comparable.

L’évolution plus lente en France a masqué la rupture et l’opportunité de marché, ce qui explique en partie le retard pris en France par le marketing senior.

Pour la PME, il peut donc être intéressant de s'interroger assez rapidement sur une démarche à l'international pour élargir son marché. Benoît Goblot attire bien l'attention des participants sur les chiffres globaux qui sont parfois d'un enthousiasme excessif alors qu'il est nécessaire pour la PME de cibler son marché qui peut de ce fait être considérablement réduit, notamment à l'échelle d'un seul pays.

A noter qu'au sein de Senioragency, Benoît Goblot a notamment accompagné le groupe Doro et la société Bazile Télécom sur le marché de la téléphonie pour les seniors. Le groupe Doro étant un groupe suédois qui vend aujourd'hui dans le monde entier.

Avant de cibler ou segmenter ce marché, il convient cependant d'apporter un regard nouveau sur le senior, qui est un client bien spécifique et le marketing est une discipline qui s'est beaucoup développée à une époque où la population était plus jeune, la croissance forte, les besoins d'équipement élevés et les revenus des ménages en progression : la fameuse époque des Trente Glorieuse. Aujourd'hui encore, dans un environnement qui pourtant a bien changé, la cible priviliégiée des professionnels du marketing ce sont toujours les jeunes, les actifs et la famille. 

Voir aussi nos articles sur les actions menées au Danemark pour les seniors : Le bien-être des seniors, une priorité au Danemark (1ère partie) et Le bien-être des seniors, une priorité au Danemark (2ème partie)

Retrouvez aussi les autres thèmes abordés pendant l'atelier :

A lire également

Des outils numériques au service de la relation pharmacien-patient

Le 06/08/2014

A la fois professionnel de santé et commerçant, le pharmacien d'officine est souvent le point d'entrée dans le parcours de soins. Son rôle de conseil a été renforcé par les récentes évolutions réglementaires. Dossier pharmaceutique, applications pour smartphones... : de nouvelles solutions servent de support à la relation pharmacien - patient.

La m-santé à la recherche d'un modèle économique

Le 14/05/2014

Les applications et dispositifs de M-santé se multiplient de façon exponentielle, notamment avec l'essor des objets connectés. Pourtant peu de services ont trouvé un modèle économique viable. Des récentes études du BCG et des exemples de services M-Santé déployés permettent d'esquisser des recommandations sur les business models à tester.

Contrat de Filière Silver Eco

Contrat de filière Silver Economie : analyse et recensement des actions engagées

Le 20/03/2014

Le Contrat de filière de la Silver Économie a été signé le jeudi 12 décembre dernier en présence d’acteurs privés et publics du secteur par Arnaud MONTEBOURG, Michèle DELAUNAY et Gilles SCHNEPP, président de la FIEEC et PDG de LEGRAND. 3 mois après son lancement, les premières actions sont lancées parmi les 60 propositions de ce contrat.