Un vent de modernité dans le mono-légume surgelé.

Le 06 octobre 2011

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Viadeo Partager sur LinkedIn
La rentrée 2011 a vu l’arrivée en linéaire de nouvelles offres en mono-légumes. Findus propose ses sachets fraîcheur ; Bonduelle lance son Précuit Vapeur.

bonduelleDébut 2009, Bonduelle lançait la première gamme de mono-légumes cuits à la vapeur en conserve.  Cette innovation a permis de mettre en boîte des légumes qui ne se prêtaient pas à la conserve comme la courgette (en rondelles) et le brocoli (en fleurettes).

Aujourd’hui, le leader des légumes surgelés en GMS relance la vapeur, mais cette fois en surgelé avec Précuit Vapeur. La gamme offre quatre références de légumes (brocolis, haricots verts et beurre, choux-fleurs), en format 1 kg, précuits à la vapeur, sous pression, à une température inférieure à 100°C. Ce processus garantit à la fois la conservation des qualités organoleptiques et nutritionnelles ainsi qu’un temps de cuisson réduit à seulement 3 minutes (contre 5 minutes pour les légumes surgelés déjà cuits), et ce, quelle que soit la méthode (poêle, casserole, micro-ondes).

 

Findus

Capitalisant sur le succès de ses sachets fraîcheur portionnables dans l’univers poissons nature, Findus se lance également dans le mono-légume avec des packagings rigides, semi-transparents, offrant 500 g de produits répartis en quatre parts sécables. La gamme, développée en partenariat avec le fournisseur Gelagri, est certifiée Agriconfiance et garantit, en facing, une « récolte de saison ». Les quatre références proposées (petits pois, haricots verts, carottes, choux-fleurs) offrent un compromis entre légumes bruts et cuisinés puisqu’ils sont légèrement agrémentés d’huile d’olive extra vierge (1%).

Un segment des mono-légumes dominé par les MDD.

Ces lancements entrent dans la perspective d’apporter aux consommateurs une alternative aux marques de distributeurs, très présentes sur ce segment. Aujourd’hui, nombre de marques reprennent de la valeur grâce à un travail de fond, sortant des pistes classiques de l’innovation.

Un croisement des tendances pour apporter une vraie différence par rapport aux MDD.

Végétal, naturel, simple, désindustrialisé, transparent, gouteux, portionnable…

Le monde végétal à la cote, porté par les campagnes de santé publique et par les défenseurs de la planète qui prônent la green attitude. Ajouté à cela un processus de cuisson garantissant un goût à l’état pur, une cuisson facilitée (choix du mode de cuisson, temps réduit), la possibilité d’apporter sa touche personnelle, des packagings magnifiant le légume… Ces nouvelles gammes semblent répondre aux attentes actuelles des consommateurs et seraient donc susceptibles de « booster » un segment des mono-légumes un peu à la peine (- 3,2 %).

A lire également

Evolution des pratiques de consommation et de distribution de la viande : colloque Animal, viande et société, des liens qui s’effilochent ?

Le 20/12/2016

Les relations entre l’Homme et les animaux d’élevage ont évolué, modifiant les pratiques de consommation et de distribution. Le colloque organisé par le CIV en mai dernier, sur le thème "Animal, viande et société : des liens qui s’effilochent" a permis d'apporter des réponses aux nombreuses questions d’actualités qui impactent la filière viande.

Royaume-Uni : les salades-traiteur prennent de nouveaux airs.

Le 19/12/2016

Pratiques, saines et savoureuses, les salades traiteur continuent de driver l'univers du libre-service. Nombre de marques surfent sur la tendance et l'offre s'enrichit au fil des innovations. Salades en bocal verre pour mettre les ingrédients en valeur ou salades servies sur pain plat, les industriels ne sont pas à court d'idées Outre-Manche…

POUR DE BON : une nouvelle market place alimentaire lancée par Chronopost et Webedia

Le 16/12/2016

Dans un communiqué de presse du 8 décembre 2016, Chronopost et Webedia annoncent le lancement d’une nouvelle place de marché alimentaire, Pour de bon, réservée aux producteurs et artisans français.